Citadelle des Rêves

Forum officiel de la communauté roleplay du jeu Slayers Online.
 

 
AccueilSiteFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené

Aller en bas 
AuteurMessage
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:11

La SPDBMFEC

- Cling clang -

Une armure de soldat venait de foncer à travers les arbres de la forêt Sud de Sarosa. Un monstre bien connu de tous pour sa faiblesse , ainsi que pour son bon goût lorsqu'il est cuisiné en farci , souvent accompagné de courgettes grillées , semble être l'objet d'une folle course poursuite. En effet , Alexandre Tribal , un dérangé psychopathe des Derniers Chevaliers , épée brandit dans les airs , vociférant toute sorte de cris de guerre et d'injures , tentait d'attenter à la vie de cette bête féroce qu'est le blob. Malgré cette agitation , la forêt paraissait calme , seulement dérangée par les grincements provenant de l'armure rouillée de l'homme , étant tombé 3 heures au paravent dans un puit , pourchassant déjà l'ignoble créature. Les murs du palais abrégèrent les efforts de l'ex-royaliste , bloquant toute fuite possible du blob. Salivant de sous son heaume , un regard antipathique à l'égard de la bête , il s'approcha doucement , l'air menaçant , néanmoins nullement dérangé par les tremblements et les regards affectifs du blob (tentative de corruption).

Alexandre - Plus aucune échapatoire pour toi , créature démoniaque ... Tu vas voir ce qu'il en coûte de jeter ne serait-ce qu'un regard de provocation et de défit à quelqu'un comme moi ! Fais tes prières !

Il s'élança alors sur le pauvre animal les yeux clos pour ne pas voir approcher le souffle glacial de la mort , en hurlant comme un dératé , éveillant à peine l'attention des gardes présents sur la muraille , habitué depuis fort bien longtemps aux divers manigances de l'amnésique. Alors qu'il allait abattre sa lame rouillée , plusieurs cris couvrirent les siens , ce qui le stoppa dans son geste emplit de gloire. Curieux et furieux , il se retourna pour voir ce qui était la cause de ce facheux dérangement. Une vingtaine d'enfants et de personnages âgées venaient de l'encercler sans qu'il ne s'en rende compte. Peut-être même , le suivaient ils depuis le début de la poursuite. Tous le fixaient d'un regard menaçant. Alexandre gratta le sommet de son heaume , perplexe.

Alexandre - Heu ... Bien le bonjour messires et dames. Puis-je vous être utile ? C'est que voyez vous là je suis assez occupé. Si vous souhaitez porter plainte pour maltraitance ce n'est plus à moi qu'il faut s'adresser.

La foule se mit à le siffler et lui lancer des jurons , sans qu'il ne sache pourquoi. Cette dernière calma sa fureur , car l'un des vieillards qui constituaient ce groupe s'avanca , levant frénétiquement sa canne en l'air et hurlant de révolte.

Dirigeant - Monstre ! Tu vas entendre parler de la S-P-D-B-M-F-E-C (la société protectrice des blobs maltraités farcis et cuisinés) ! On se sent fier de s'attaquer à plus faible que soit ? Délinquant ! Voyou !

La foule en délire reprit rapidement ses hoûlements , sous l'air dépité d'Alexandre. Cette " association " faisait parler d'elle depuis quelques temps , ruant de coups et d'injures les nouveaux aventuriers massacrant sur leurs passages des centaines de Blobs tous aussi innocents que les autres. Alexandre reprenant un air fier et digne répliqua aussitôt.

Alexandre - Mais ... et mon XP alors ?

Foule en colère - Pendons le ! Meurtrier ! Lâche ! Furoncle !

Alexandre - ' Hola ... Que disait ce manuel déjà , en ce qui concerne les foules en colère ? Ah oui ... Courir ! '

L'armure prit dignement ses jambes à son cou , laissant de côté sa vengeance en ce qui concernait le blob , soulagé d'avoir été secouru au dernier moment par une horde de fans déchaînés. Après tout , pourquoi le protégaient-ils ? On arrête pas le progrès... Plus tard , Alexandre eut l'idée de se restaurer dans un auberge assez connue , servant sa spécialité locale depuis des années , le blob aux champignons sur son lit de courgettes , ajoutant à cela quelques saucissons secs et radis en garniture. La salle était remplie de clients en tout genre , la plupart étant des nobles. Tout allait bien , il commença à découper son premier morceau de blob , lorsque la porte s'ouvrit à la volée , et laissa place à la même foule que précédemment.

Aubergiste - Non ! Encore eux !

Dirigeant - Stoppez ce massacre ! Vous n'avez pas le droit de cuisiner ainsi les blobs ! Aux armes mes frêres et soeurs ! Sauvons nos fidèles amis de la cuisine !

Alexandre - Non mais c'est pas vrai , on peut pas manger tranquillement ! *Attrape l'assiette et l'envoie sur le vieillard qui tombe à la renverse* au diable ces manifestations ! La paix hein !

Un silence glacial accompagna la fin de ses paroles. Tous s'étaient tournés vers Alexandre , qui se mit à déglutir comprenant son erreur. A l'extérieur de l'auberge , une vitre se brise , traversée par un plongeon de l'armure , accompagné de quelques tabourets et couteaux de cuisine. Prenant à nouveau la fuite tout en prenant le soin d'éviter les projectiles comme les saucissons secs qui n'étaient finalement pas si fâmeux que ça , il se réfugia dans les ruelles sombres de Trigorn , hâletant contre un mur. Son armure s'était soudainement dérouillée , suite à toutes ces escapades. Ressentant le besoin de mordre quelqu'un , il se résigna et acheta un Danablob chez le brocanteur. Nouvelle erreur fatale , une fois le liquide avalé , il lança sans s'en rendre compte le Danablob au sol.

??? - Monsieur ...

Alexandre (se retournant) - AAAAAH !! NON ! LAISSEZ MOI !

Un milicien se tenait devant lui , le Danablob à la main. Alexandre calma ses nerfs en soufflant un bon coup , puis observa l'homme qui se mit à le sermonner.

Milicien - Vous n'avez pas honte ? C'est avec des gestes comme les votres que Trigorn finira un jour polluée. Avez vous au moins songé au recyclage ? Pensez à tous ces arbres qui souffrent à cause de ces stupides emballages !

Un autre manifestant. C'en était trop ! Alexandre posa sereinement ses mains sur les épaules du milicien , ne sachant que dire , puis prit une grande inspiration tout en reculant sa tête.

Alexandre - Humpf ... *Envoie un coup de tête avec le heaume*

- BONG -

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:11

Les chevaucheurs de moutons

Une journée illuminée par un soleil radieux , Alexandre suffoquait sous son éternelle armure qu'il ne désirait pour rien au monde quitter , seul vestige de sa vie avant son amnésie. Les plaines à l'ouest de Trigorn étaient peuplées d'aventuriers en tout genre. L'un d'eux passa en hurlant , poursuivit par une orde de guêpes et de plantes voraces. Bref , la journée était belle , et rien ne semblait pouvoir déranger ce temps paisible.... Vraiment rien ?

??? - LAISSEZ PASSER !

Un Shaamah gris bouscula le jeune homme en armure , ne semblant pas vouloir arrêter sa course folle. Pour quelle diablerie celui-ci ne cessait-il de courir ? Entrainé par un air de révolte , Alexandre vociféra sur l'animal qui disparaissait déjà.

Alexandre - Eh ! Tu peux au moins t'excuser boulet ! ... Qu'est-ce que ?

- Brolombrolombrolom -

- Bêêêêêêêêêêêê -

???
- TAYAUT !

?? - WAZAAAA !

? - IL EST PARTIT PAR LA ! YAAAAH !

Une véritable armée de gens chevauchants des moutons aux visages martyrisés foncèrent avec fougue sur le pauvre homme , dépité par une telle vision d'horreur. Quelques secondes après , il se retrouvait par terre , recouvert de traces de pieds de moutons (pas les champignons) , ayant été piétiné sans pitié. Un vieillard également monté sur un mouton extenué arriva.

Vieillard - Zut ! Je suis le dernier ! Avance moule à gauffres !

Alexandre (se relevant) - Heu ... Excusez moi

Vieillard - Hé , j'ai pas le temps de te parler toi ! Y'a 10 000 po en jeu !

Alexandre - Pardon ?

Vieillard - T'es pas au courant ? C'est l'aiv-hent du jour. Tu crois vraiment qu'on monte sur des moutons pour s'amuser ?

Alexandre - Mais ... pourquoi des moutons ?

Vieillard - C'que j'en sais ! C'est l'organisateur qui décide ... AH ! LES VOILA QUI REVIENNENT ! YAAAAAH !

- Brolombrolombrolom -

- Mêêêêêêêêê -


Alexandre se retourna , observant d'un air terrifié la nouvelle vague de moutons poursuivant sans relâche le même chat gris qui venait de passer tantôt. Ce dernier évita le vieillard qui roula dans l'herbe ejecté par sa monture , puis se mit à gromeller les larmes aux yeux.

Chat gris - *Puf puf* Je le retiens *puf puf* Frost' et ses idées pour *puf puf* occuper tous ces tarés *puf puf* c'est bien la dernière fois que je paye de ma personne ! *puf puf* HAAAAAAA !

L'ex-soldat s'enfuit à son tour derrière le Shaamah , ne souhaitant pas se faire piétiner à nouveau par une orde de moutons sanguinaires.

Mouton - Mêêêêêê

Vieillard - Y'a pas de " mais " qui tienne ! Avance ou je fais de toi une pièce du boucher !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:11

L'armure jaune ou les patates - Partie 1

Non loin du château du roi Roland IV , dans les plaines à son Nord , Alexandre marchait paisiblement au milieu des loups étripant sur son passage blobs verts et voyageurs dépressifs. Il faisait nuit , et sa soirée venait d'être assez remuée. Il venait de faire la rencontre de Gorn Valim. Une rencontre qui , devait partir sur une chasse aux PKs , s'était finalement terminée en duel d'insultes et de coups bas. Après s'être mutilés chacun de morsures et coups mal placés , ils prirent le temps de discuter de l'armure de Gorn , au grand péril d'Alexandre. En effet , Gorn Valim n'appréciait pas que l'on parle de son armure volée depuis peu. Néanmoins lui proposant son aide , il accepta de lui donner quelques informations. Voici ce qu'il s'est dit.

Gorn Valim - Pastèque désséchée !

Alexandre - Crèpe applatie !

Gorn Valim - Maraud !

Heu non , c'est pas vraiment ce passage... Avançons de quelques minutes.

Alexandre - Vous savez j'ai fais mes services de soldat à l'armée royale , je peux vous être utile. Allons , dites m'en plus sur ces deux voleurs !

Gorn Valim - Bah ... Il s'agit d'un crapaud et d'un gosse ...

Alexandre - Je vois ... Deux gamins donc , je note ! *il sort un parchemin et une plume et commence à écrire*

Gorn Valim - Je viens de dire un enfant et un crapaud !

Alexandre - Et alors ? C'est exactement ce que je viens de dire !

Gorn Valim - Bon ... *Tente de maîtriser ses nerfs*

Alexandre - Hm... Et comment étaient ils ces voleurs ?

Gorn Valim - Et bien ... Un gamin petit et un crapaud à la forme de crapaud.

Alexandre - Non , non laissez moi deviner ! L'enfant était blond et il a volé votre armure pour qu'elle s'accorde bien avec sa couleur capilaire !

Gorn Valim - ... Il était brun et avait une coupe au bol ... D'ailleurs je me souviens maintenant ! Le môme se nommait Tiot , et le crapaud Bomek'.

Alexandre - Ploum ... Et pomek ...

Gorn Valim (ignorant les basses paroles d'alexandre) - J'ai passé 3 mois à les pourchasser à hunt island ... *prend un air désespéré*

Alexandre - Allons , allons... Il ne faut pas vous laisser abattre comme cela ! Il faut sourir que diable ! Haut les coeurs ! Hahaha 'faut rire ! *tape l'épaule de Gorn Valim*

Gorn Valim (esquissant un geste nerveux) - Ne me touchez pas !

Revenons en à ces fameuses plaines. Alexandre tentant bien que mal de se souvenir de toutes ces informations , se rapprochait de plus en plus de la muraille du château. C'est alors qu'il vit de loin une horde de cavaliers courir après un chat gris. Le même qu'il avait perçu il y a quelques jours ! Ce même Shaamah poussant toujours autant de jurons et de mécontentement à l'égard d'un certain "Frost'" , ne tarda pas à disparaitre à travers les bois , poursuivit par des voyageurs envieux de quelques piecettes d'or. Alexandre décida de passer outre cette scène peu banale , et traversa le château. Il ne tarda pas à sortir en courant , chassé par ses anciens confrères dont il n'avait plus aucun souvenir , lui vociférant aux oreilles qu'il n'était qu'un fou dangereux et psychopathe et que l'accès au château lui était interdit.

Débutant popotant toutes les deux secondes - Haha ! Crève sale blob ! Tiens prends ça et ... Zut ! *Se soigne* haha tiens mange raclure !

Ninja en cape noire - *Le transperce dans le dos* HAHAHAHAHAHA NOOB !

Alexandre assista à cette scène en silence , l'air dépité. Quelle curieuse leçon de la vie , la loi du plus fort. Il s'arrêta quelques instants , réfléchissant à la quête que lui avait confié Gorn Valim.

Voix de Gorn Valim - Ils travaillaient au temple du savoir en tant que guides des dieux ... Vous savez tous ces zigotos planqués sur leur île interdite ...

Alexandre (pensant) - ' Hum ... Je ferais bien de m'y rendre afin de rencontrer leur employeur. '

Une fois arrivé à Sarosa , il observa anxieusement la ville bondée plongée dans le noir total. Quelques hurlements la tiraient d'un silence complet. Alexandre s'approcha de la BG , mais il fut intercepté par un tiny bloquant la porte.

Tiny borgne - Hé , boite de conserve ! File moi tes po ou je ramène ma guilde et on te coupera les jambes à la petite cuillère !!

Alexandre - Laisse moi donc pauvre molusque ... Ramène donc tes copains les nabots qu'on rigole ...

Le Tiny s'écarta de la porte et se mit à courir , appelant réellement sa guilde. Sûrement ignorait il le système de courier permettant de les joindre le plus rapidement possible , le réseau de Guyl-de.

Alexandre - De toute façon on est en zone non PVP banane !

L'homme en armure pénétra silencieusement dans le bâtiment , silencieux comme la mort. Il traversa une salle infestée de blobs et de cadavres de jeunes aventuriers , puis emprunta plusieurs portes afin de se retrouver dans la salle d'accueil. Un gros pirate barbu l'interpella.

Pirate - Hola chevalier ! Avant de commencer cette aventure il est fortement conseillé de passer par le temple du savoir !

Alexandre - Hein ? Quelle aventure ... ?

Pirate - Mais avant veuillez passer voir ma collaboratrice à côté qui se fera un plaisir de vous relooker !

Alexandre - Non mais dites donc ! Je suis très bien avec mon armure ! Grossier personnage ...

Il avanca furieusement vers la porte de droite , l'entrée du temple du savoir. Mais à sa grande surprise , cette dernière était bloquée. Il avait beau tirer et tirer , il ne parvenait pas à la déloger de ses gongs (car oui il ouvre souvent les portes en les fracassant).

Alexandre - Bon bah tant pis. *Repars*

Tiot*Gamin (ouvrant la porte plus tard) - Mais comme t'es grave toi ! Faut pas pousser la porte pour l'ouvrir baaaah mdr toi tu roxxxx trop pas ...

Bomek' - Côa ?

Alexandre se trouvait déjà dans la salle aux blobs lorsqu'une phrase de Gorn Valim qui l'avait profondément marqué lui fit s'arrêter.

Voix de Gorn Valim - De toute façon si vous la retrouvez je fermerai les yeux sur vos brusqueries ! Sinon c'est la corvée de patates !

Alexandre (Déglutissant) - Je ferais mieux d'y retourner...

A SUIVRE ...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:12

L'armure jaune ou les patates - Partie 2

[Résumé des derniers évenements : Alexandre promit à Gorn Valim de retrouver son armure , volée par un enfant et un crapaud. Ceux-ci étaient guides dans le temple du savoir , c'est pour cela qu'il décida d'y jeter un coup d'oeil. Malheureusement la porte était bloquée par les deux voleurs , sans qu'ils ne le sachent eux même. Alexandre , sur le point de repartir , se résigna et revint sur ses pas]

Alexandre revint une fois encore vers la porte du temple du savoir , tout en ignorant les propositions douteuses du pirate à la barbe poisseuse. C'est pour cela qu'il ne vit pas les deux voleurs passer derrière lui. Il claqua la porte derrière lui , puis observa longuement la pièce , assez grande. Par où allait il commencer ses recherches ?

Alexandre - Hm ... Je vais commencer par cette première porte.

Il pénétra silencieusement dans la pièce. Il s'agissait d'une salle de classe , où de nombreux enfants assistaient avec intêret aux cours d'un vieux professeur.

Professeur - QUI A JETE CETTE SARDINE A L'HUILE ?! QUI ?! Je vous préviens , que le responsable se dénonce ! Ou sinon ...

Gamin à la cape verte - Sinon ?

Professeur - TOI ! Qui t'as donné la permission de parler ? AU TABLEAU !

Gamin à la cape verte - Beuh...

Alexandre se tenait tranquillement au fond de la salle , absorbé par ce qui était en train de se passer sous ses yeux. Tous ces enfants lui rappelaient qu'il n'avait plus de passé. Quel dilemne...

Professeur - Prends la craie et écris : Je ne dois pas lancer de sardines à l'huile sur la cape de mon professeur car c'est pas bien et très salissant.

Gamin à la cape verte - Poil aux dents ...

Professeur - 200 FOIS !

Gamin à la cape verte (chuchotant) - Poil aux doigts ... hihi

Alexandre - C'est de la dictature !

Un silence se fit , puis tout le monde se retourna vers l'homme en armure. Le professeur attrapa sa règle puis approcha furieusement d'Alexandre.

Professeur - Que faites vous dans mon cour vous ?! Ceci est réservé aux enfants !

Alexandre - Heu ... Et bien je ... Je suis l'inspecteur ! Ah je vous y prends à maltraiter ainsi les élèves ! Sâchez , môssieur que je saurai me souvenir de vos méthodes datant du moyen âge. C'est une honte !

Professeur - Argh non ! Par pitié monsieur l'inspecteur , ne me dénoncez pas ! Je suis un bon professeur ne me renvoyez pas ! Vous ne savez pas ce que c'est de recevoir des sardines à l'huile tous les jours ...

Alexandre - Effectivement ... Ca doit changer !

Il s'approcha des enfants , qui l'observaient d'un air peu convaincu.

Alexandre - Les enfants , dorénavant il faudra varier tout cela ! Il n'y a pas assez de vendeurs de tomates comme cela ? Et les blobs fondus à l'ail que vous préparent vos petites maman ? Il faut comprendre un peu votre professeur , ce n'est pas facile tous les jours. Lancez n'importe quoi d'autre que diable !

Gamin en cape - Et des radis ?

Alexandre - Et des radis !

Renard en armure - Et des poivrons rouges ?

Alexandre - Tout ce que vous voulez !

Classe - OUAAIIIIIIIIIIIIIIS *Lancent des tomates défraichies de leur cartable et lapident le professeur*

Alexandre - ... *Sors et claque la porte* Hum , j'ai une impresson bizarre... Heu , continuons !

Il s'approcha de la seconde porte vers le haut , puis pénétra aussi silencieusement que la première fois.

Mhhhhhh ... Didadudidou ... WAP WAP !

*Claquement de doigts*

Doudadi ...

Didadou ...

Dudidadou ...

WAP WAP !


*Claquement de doigts*

Didadoudidabubido ...

WAP WAP !


*Claquement de doigts*

Houuuuuuuu ... YAH YAH !

Alexandre resta figé devant la porte.

Alexandre - Qu'est-ce que ... C'est ... Une incantation ?

Jazzman noir - Hey man ! Tu veux te joindre à nous ?

Barde à la guitare - Me forcer à jouer ça ...

Jazzman au châpeau violet - Didadudido ... WAP WAP ! *Claquement de doigts*

Jazzman noir - Doudidou ...

Barde à la guitare - ASSEZ ! Je vous quitte , vous et votre soit disante musique révolutionnaire ! Personne ne comprends mon ART ! Adieu sombres bouffons ! ...

Alexandre (S'écartant de la porte pour le laisser passer) - Heu ... C'était donc de la musique ?

Jazzman au cheveux longs - Hey ouais man ! Ca swing non ?

Jazzman noir - On a appelé ça le jadz.

Alexandre - Le jadz ? Mh... Je ne sais pas pourquoi mais Djazz sonne mieux.

Djazzman au châpeau violet - Hé ! Mais il a raison ! Allez encore une fois ... 1 , 2 ... 1 , 2 , 3 , 4 !

Mhhhhhhh ....

BLAM


Alexandre (Collé de l'autre côté de la porte) - Des fous ... Une telle musique ne peut exister. C'est inhumain !

A SUIVRE ...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:12

L'armure jaune ou les patates - Partie 3

Alors qu'Alexandre s'apprêtait à ouvrir une nouvelle porte , plusieurs cris provenant de l'entrée du temple vinrent attirer ses oreilles. Quelle ne fut pas sa surprise en apperçevant deux garçons lui bondir amicalement dessus , en enfonçant leurs doigts dans son heaume et lui tapper dans les coins fendus de son armure.

Tra - A l'assault Lala !

Lala - On le tient Tra !

Alexandre (Se débatant) - Lâchez moi bande de bigornaux mutants !!

Lala - Hé , Tra ! C'pas lui !

Tra - Et zut et crotte de bique ... Pas grave tappe le quand même !

Alexandre se releva brusquement et souleva les deux garçons Tra et Lala par les cols. Il les secoua un bon moment avant de les intéroger d'un air le plus calme du monde.

Alexandre - Qu'est-ce que vous me voulez vers de terre ?! Y'a pas suffisament de pigeons en armure à cogner ?

Tra - Fais pas l'malin !

Lala - Ouais ! Les PO sont à nous !

Alexandre - Quels PO ... ?

Lala - Comme si tu savais pas !

Tra - C'est l'aiv-hent du jour ! Y faut lyncher le débile en armure qu'ils disaient !

Alexandre - L'aiv-h... QUOI ? Encore !

YIAAAAAAAAAAAH

Une horde de bambins blonds et bruns arrivèrent de parts et d'autres du couloir , des épées en bois en mains. Terrifié , Alexandre envoya valser les Tra-lala sur la vague d'histériques et fonça à travers une salle emplie de religieux.

Jean Paul - Chhhht !! Vous êtes dans un temple !

Alexandre (S'enfuyant à folle allure) - Retourne dans ta tombe toi !

Jean Paul - ???

Les enfants gagnaient déjà du terrain , était-il trop tard ? Non ! La porte menant à la bibliothèque était juste devant lui. Il se jetta à l'intérieur puis se plaqua contre la porte afin de bloquer toute poursuite.

Robert - Raaah ... J'en ai marre de cette skin de nain !

Gérard - Ouais c'est vrai ! La dernière fois c'était des chevaux. Ils auraient pas pu garder ?

Non loin de là , un Shaamah en armure tentait de s'enfuir discrètement. Il s'agissait du même Shaamah poursuivit par des fous furieux chevauchant des moutons et des chevaux. L'un des enfants se retourna , puis sonna l'alerte.

J'scar - Hé les gars , il est là ! A MOI LES 100 000 PO !!!

YIAAAAAAAAAAAAAAAH

Ils repartirent tous en direction du Shaamah gris en armure.

Shaamah gris - Frost' ... *puf puf* et ses idées *puf puf* pourquoi 'faut toujours que ça tombe sur moi ? *puf puf* tout ça pour des cookies ...

Sentant que le poids de la porte s'était allégé , Alexandre avança légèrement dans la pièce. Il se trouvait effectivement dans la bibliothèque. Il observait les allées d'étagères , lorsqu'il renversa par mégarde un tiny colérique.

Maaht'Poko Raht - Hé toi ! Kess tu me pousses ?? T'sais qui j'suis moi ? J'ai battu le ver moi !

Alexandre (Perplexe) - E... Excusez moi monsieur le Tiny. Mais ... Je vous ai déjà vu quelque part vous. Vous ne seriez pas barde ?

Maaht'Poko Raht - Ouais c'est ça et j'suis la belle soeur à Kyyoh tant qu't'y es. Vas-y va mourir je déteste les bibliothèques! GWAHAHAHAHA !!!

Alexandre fut cloué sur place. Comment un si petit être pouvait il hurler aussi fort un rire tyranique ? Quel étrange personnage ce Maaht'... Il s'approcha doucement du vieux bibliothéquaire , puis toussota.

Bibliothéquaire - Si vous avez des envies c'est au fond à droite.

Alexandre - Je ... Vous demande pardon ?

Bibliothéquaire (sortant le nez de ses livres) - Qu'est-ce que vous voulez vous ?

Alexandre - Et bien ... Je recherche un enfant et ...

Bibliothéquaire - Des mômes y'en a un régiment entier qu'vient d'passer. Si c'est pour adopter z'avez l'embarras du choix.

Alexandre - Heu certes certes... Mais il s'agit également d'un crapaud l'accompagnant. On m'a dit qu'ils travaillaient ici.

Bibliothéquaire (Se levant doucement en fixant Alexandre) - Si vous êtes là pour les rumeurs d'esclavage vous pouvez d'gager !

Alexandre - Heu ... Je tâcherai de me débrouiller seul merci.

L'ex-soldat revint sur ses pas sous le regard mauvais du bibliothéquaire , un vieillard apparement pas très net. Il commençait à regretter d'avoir proposé son aide à Gorn Valim.

Voix de Gorn Valim - Corvée de patates ! Patates ... Patates ...

Alexandre - Argh ! Je dois continuer ...

A SUIVRE ...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:13

Heures supp'

Les égoûts de Trigorn empestaient le rat mort et les divers déchêts délaissés par les passants et le service d'entretien de la ville. Il était tard , dans la soirée , le cadavre d'Alexandre Tribal gisait au sol à moitié enseveli par les eaux malpropres. Son visage était à moitié rongé par de gros hamsters aux yeux défoncés , et son armure n'en demeurait pas moins rouillée qu'auparavent. Soudain , une lumière blanche illumina l'endroit faisant fuir les rongeurs la queue entre les jambes. Un être aîlé portant une cagoule apparu devant l'ex soldat , et l'interpella d'une douce voix.

Apparition - Bordel ça fait deux semaines que je te cherche !

Alexandre - ' Qui me parle ... ? C'est toi Roger ? '

Apparition - Et voilà qu'il délire tout seul dans son sommeil ... Bon , écoute coco. Moi c'est Vanilius , tu piges ? J'suis le pigeon qui se trimbale tous les machabés jusqu'en enfer ou au paradis selon leur âme et tout l'blabla. J'ai des honoraires à respecter donc j'ai pas qu'ça à faire.

Alexandre - ' Vanilius ? Par tous les dieux , je suis mort !! '

Vanilius - Sans vouloir faire d'humour noir , tu l'es déjà.

...

Alexandre - ' Et donc vous m'emmenez où ? '

Vanilius - Voyons voir ça ... *Fais apparaitre un parchemin lumineux devant lui* Hola. T'as un dossier lourd toi. Massacre de civils , agressions sur personnes handicapées , et j'en passe !

Alexandre - ' Alors ... Je suis bon pour passer mes jours dans les flammes rougeoyantes de l'enfer ?!! '

Vanilius - Ah ! Je vois que tu as fais partie de l'Armée Royale. Plus aucun doute ...

Le Dieu fit disparaitre le parchemin dans un claquement de doigts.

Vanilius - Paradis.

Alexandre - ' Mais ... Mais ... C'est tout ? Tout ça parce que j'ai été royaliste ? C'est du favoritisme ! Je veux le même jûgement que tout le monde ! '

Vanilius (haussant les épaules) - Tels sont les désirs du Kief du Grand Barron. Bon , j'ai une montagne de morts sur ma liste moi !

Vanilius saisit sa faux , puis abatit cette dernière d'un geste machinal au visage du pauvre Alexandre. Une lumière blanche émana du choc , puis l'ancien royaliste avait disparu.

Vanilius - Fichues heures supp' ...

Quelques heures s'écoulèrent. Les paupières de l'homme étaient lourdes , très lourdes. S'extirpant à peine de son sommeil , une aveuglante lumière blanche le dissuada d'ouvrir plus les yeux. Demeurant dans un état de semi-conscience , une étrange voix vint le tirer des malices du sommeil.

??? - Hé ! Oh !

Alexandre - Qu...? Eh mais , je peux enfin parler !

??? - Ah , oui. C'est le problème quand on est mort. J'ai vu beaucoup d'aventuriers furax de s'être faits charcuter sans pouvoir par la suite exprimer leur immense gratitude. Evidemment après , on s'en prend plein la gueule.

Alexandre - Suis-je réellement au paradis , au milieu de toutes ces expressions vulgaires ?

??? - Ouais bah on bosse nous !

Le jeune homme ouvrit enfin les yeux. Il aventura son regard un peu partout , distinguant des sortes d'hommes aux ailes blanches. Il était allongé sur une matière aussi moelleuse qu'un mattelas des dortoirs du palais royal.

Alexandre - La vache !! On est sur des nuages ?!

??? - Si les humains pouvaient cesser de s'étonner de tout et de rien , ça nous éviterait d'attendre pendant des heures ... Y'a la queue derrière vous.

L'humain se retourna d'un geste brutal. En effet , derrière lui patientaient en grommelant des milliers de fantômes en attente d'un passage dans l'autre monde.

Alexandre - Ca m'a l'air aussi captivant que dans le monde vivant.

??? - M'en parlez pas ...

Alexandre (se retournant) - Au fait , qui êtes vous ?

A sa vue se distingua un vieil homme à la barbe tombant à ses pieds , et aux ailes aussi blanches que les cheveux de Tyroine (\o/). Ce dernier se trouvait assit derrière un petit bureau où se trouvaient empilés des centaines de parchemins ainsi qu'une plûme et une quantité inquiétante de pots d'encres.

??? - Moi ? C'est Mouh Lago'Fres.

Alexandre - Moule à gauffres ? N'est-ce pas un plat exotique venant de lointaines contrées autres que celles de Vesperae ?

Mouh Lago'Fres (tapant du poingt sur la table) - Bon ! On va pas y passer la journée hein ! Votre nom ?

Alexandre - Heu ... Tribal.

Mouh Lago'Fres - ' Et il ose parler de mon nom ... ' Prénom ?

Alexandre - Dites , vous avez ma fiche juste sous les yeux je me trompe ?

Le vieillard jetta précipitament un oeil vers un dossier étrangement ressemblant aux autres. Ce dernier s'arracha plusieurs touffes de cheveux en poussant des petits cris ressemblant à des grincements de souris.

Mouh Lago'Fres - PAR DONBLAS ! 300 ans que je perds mon temps à interroger des gogols sachant à peine à leurs noms alors que j'ai toutes les informations sous mon nez !!!

Alexandre - Sans vouloir vous vexer vous devriez éviter de jurer le nom d'votre patron.

Mouh Lago'Fres - Bon , vous j'vous ai rien demandé ! Prenez les nuages à droite s'il vous plait.

Alexandre - C'est cela ... Au revoir.

Alexandre sautilla de nuage en nuage. Bizarrement , il se sentait léger comme l'air malgrès son armure d'habitude , plus que pesante. Il put enfin remarquer qu'une paire d'ailes se trouvait clouée dans son dos.

Alexandre - Ca par exemple ! Voilà qu'on me prend pour un pigeon !

Sortant à peine de ses songes , le jeune homme leva la tête vers le haut. Une énorme silhouette se dessinait devant lui. Un grand ange le regardait de haut , un grand sourire aux lèvres.

Géant - Cela fait des lustres que je t'attendais , Jean Paul !

Alexandre - Heu ... Y'a erreur sur la personne. D'ailleurs votre Jean Paul je l'ai vu pas plus tard que deux mois sur Terre.

Géant (ne souriant plus) - Ah. Je vois ... Oh , mais je vous reconnais ! Vous êtes le royaliste amnésique qui a semmé le trouble dans la taverne de Trigorn. Si vous saviez , les fous rires qu'on s'est pris avec les collègues rien qu'en vous regardant ! Ma scène préférée reste quand vous attaquez l'ennemi en roulant dans un tonneau !

Alexandre - A vrai dire , je ne faisais guère exprès ...

Géant - Hola ! Ne faites pas le modeste ! Je suis sûr que vous auriez pu faire de grandes choses dans l'Armée Royale si vous n'étiez pas schizophrène.

Alexandre - C'est donc pour ça que j'ai été renvoyé !

Géant - Bon , entre nous on peut se tutoyer. Sais-tu qui je suis ?

Alexandre - P... Papa ?

...

Géant - Presque ! Je suis Donblas.

Alexandre - Ah !! Je rencontre enfin le fâmeux Dieu protecteur du bien !

Donblas - Héhé. Ca vous fait tant d'effet que ça ?

Alexandre - ET COMMENT ! J'ai bien deux trois p'tites choses à vous dire ! Ca fait deux années que des chauves en pijama prient jour et nuit pour qu'on ait ne serait-ce qu'un apperçu de miracle ! Non , rien ! Quedalle ! Et la Peste vous vous en foutez ?! Et l'union démoniaque hein ?!!

Donblas - Hola , hola doucement ! On peut pas tout surveiller non plus.

Alexandre - Oh , j'imagine bien qu'il est plus intéressant de se fendre la poire en regardant un soldat royal faire les 100 coups que de se préocuper du sort de notre monde !

Donblas - Heu ... Bon , j'ai une idée ! Je vais te faire revenir sur Vesperae , et tu pourras dire aux hommes qu'on pense à vous hein !

Alexandre - Vous ... Vous payez ma tête ?

Donblas - Pas du tout.

Alexandre - Mais où vous avez vu qu'on faisait revivre les gens ?!

Donblas - T'es à la ramasse mon pauvre gars. C'est la mode tout ça ! 0din , Tyroine , F'lon , Omega ... Ca te dit rien ?

Alexandre - Alors ils étaient pas en repos ? Je savais bien qu'on nous cachait des choses !

Donblas - Bon , si tu ne vois pas d'inconvéniant , je vais te faire revenir sur Terre.

Alexandre - Et c'est vraiment possible un truc pareil ?

Donblas - Pour qui me prends tu ?! Je suis le grand Dieu de la justice , Donblas !

Alexandre - J'oubliais presque.

Donblas - Par contre pour ton visage je peux pas faire grand chose. Ou alors te donner une tête rouge et des dents noires.

Alexandre - Ce serait plus esthétique selon vous ?

Donblas - Et comment !

Alexandre - Bah ... J'vais avoir foi en vos goûts d'esthéticien plutôt que de protecteur du bien hein.

Donblas - Qu'il en soit ainsi ! Par les pouvoirs qui me sont conférés , j'ordonne que cet homme revienne à la viiiie !

...

Alexandre - Eh ? Il se passe rien ?

Vanilius - Eh ! Oh ! Je peux pas être partout à la fois !

Donblas - Pardon chouchou. Tu veux bien raccompagner ce monsieur sur Terre ?

Vanilius - QUOI ?! MAIS FAUT SAVOIR OU T'AS MAL ! J'VAIS TE FOUTRE LES SYNDICAS AU CUL TU VAS VOIR !

Donblas - Allez , j'oublierai l'incident à l'entrepot de biscuits.

Vanilius - ... Avec plaisir , Ô maître !

A nouveau , Vanilius charcuta le jeune homme non pas surprit cette fois-ci , et quelques heures plus tard , ce dernier se retrouva à nouveau dans les égoûts , en compagnie des joyeux hamsters mutants. Cette fois-ci , il pouvait bouger ! Les rats pourtant s'enfuirent à la vue de cet être qui leur était autrefois leur gardemanger. Reprenant à peine ses esprits , Alexandre marcha jusqu'à trouver une échelle , et sortit enfin de cet endroit puant , laissant dépasser sa tête du sol de Trigorn.

Passant - Par tous les dieux ! LA VARICELLE !!

Un groupe de vieillards à la retraite s'enfuirent à l'autre bout de la ville , laissant Alexandre dans un bien bel embarras. Ce dernier sortit complètement des égoûts , contemplant à nouveau les nuages obscurs surplomblant cette ville de fous.

Alexandre - Bah ça promet d'être gai.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:13

La mode , la mode ...

Les ruelles de Trigorn , durant les nuits , peuvent paraitre calmes à première vue. Détrompez vous ! L'obscurité abrite bien des complots diaboliques , des assassins , des voleurs , des Shaamah enragés , des prostituées au meilleur prix , mais aussi ... Un soldat amnésique ! Nous revoici en compagnie de ce cher Alexandre Tribal. Après avoir passé un pacte avec Donblas , consistant à lui faire un petit coup de pub en échange de sa résurrection , l'homme en pleine crise de la quarantaine avait enduré bien des épreuves ... Après s'être fait lapider à cause de son visage rouge et de ses dents noirs , couper en deux par un certain Rue'Ken , tout en étant vivant , il comprit alors que Donblas , dans une méprise ridicule , lui avait conféré des pouvoirs ! Plus qu'encombrants qu'autre chose d'ailleurs. C'est en sortant du pub de Trigorn qu'un nouvel évènement eut lieu.

Alexandre - Aaah ... Rien de mieux que la brise rapportée du port pour se remettre d'aplomb !

??? - Eh , toi !

Alexandre se retourna vers la voix qui semblait l'interpeller de loin. Malheureusement , il ne vit personne ! Etrange se dit-il ...

??? - Ouais , c'est à toi qu'je parle l'armure rouillée ! Le fou ! Le spectre !

L'armure baissa rapidement sa tête vers le sol. Un nain aux yeux emplis de compassion l'observait de ses quelques centimètres , une hache à la main. Sans doute un présent pour le brave homme !

Alexandre - Heu ... Je vous demande pardon ?

Moraste - Fais pas l'malin ! Je vais t'enfoncer ma hache dans la tronche , pour tout ce que tu m'as fais endurer !

Alexandre - Mais , attendez voyons !

Moraste (rangeant sa hache et agitant ses poings) - Vas-y , viens , viens ! Viens te battre !

Alexandre - ... Soit ! Vous méritez une correction , petit nabot ! Nul ne se permet d'insulter mon armure !

L'ex-soldat se mit également en position de bataille , en agitant ses poings et en sautillant de partout. C'est en tentant un coup de pied sauté malgré sa lourde armure qu'Alexandre se sentit étrangement ... léger. En effet , l'armure était à nouveau en train de s'envoler sous les yeux ébahis du nain !

Moraste - Reviens ici , lâche !

Alexandre (se cramponant au toit du pub) - AaaAaAahhhh !!! A MOI !

Wyrdaan , un passant - Sorcellerie ! Au bûcher !

Alexandre - Par pitié , je préfère mourir plutôt que de rejoindre les cieux et cet arnaqueur de Donblas !

...

Alexandre - Quoi que l'un n'empêche pas l'autre.

Et comme un souhait exaucé , Alexandre lacha les tuiles puis s'envola au dessus des nuages. Le nain ne bougeait plus , choqué d'une telle vision d'alégresse provenant de cette armure rouillée paraissant pourtant tellement lourde ! En quelques secondes , un point noir se fit voir dans le ciel , de plus en plus gros , semblant s'approcher à une vitesse folle du sol. C'est avec une souplesse étonnante pour un être si petit que le nain se jetta sur le tas de bûches entreposé sur une maison , évitant ainsi la chûte de ce qui semblait être Alexandre Tribal.

Alexandre - Aie ...

Moraste - Il est encore vivant !!

Alexandre Tribal tenta de se relever , ahuri lui même d'être encore en vie. Malheureusement , ses membres refusèrent de bouger. Seul son bras droit brisé en deux éveilla un sentiment de peur chez Moraste.

Moraste - WAAAAAAAAAAH !!! *Abat sa hache dans le crâne d'Alexandre*

Périssant aussitôt sous les coups impulsifs du " lutin barbu " , une marre de sang se répandit autour de l'armure. Soudain , une vive lueur blanche émana du corps d'Alexandre , le soulevant doucement dans les airs. Son heaume glissa de sa tête , dévoilant son affreuse tête rouge et ses dents noirs au nain.

Moraste - Mais ... Il est moche !

L'être disparu alors ! Plusieurs heures s'écoulèrent , et une douce voix vint tirer Alexandre Tribal d'un sommeil qui lui semblait avoir durée des années.

Vanilius - Non mais c'est pas vrai ! Encore toi !

Alexandre - Gnnn ... Jean Jacques , c'est toi ?

Deux mains griffues aggripèrent la tête d'un Alexandre meurtris et aux membres endoloris , le secouant de toutes parts.

Vanilius - Non , non et NON !

Alexandre (ouvrant doucement ses yeux) - Aaaah ! Me dites pas que je suis encore mort ?!

Vanilius (le lachant) - Si tu savais tout le boulot que je me paye par ta faute ... Tu crois peut-être que les trajets en téléportation c'est gratuit ?!

Alexandre - Parce qu'il existe un service des transports aériens ... ?

...

Vanilius - Bon. Procédure habituelle , te voilà dans ce paradis tant désiré des hommes et tout le blabla ...

Alexandre observa les alentours. Il se trouvait effectivement au dessus des nuages , entouré de différents anges !

Alexandre - Non ! Tout mais pas ça ! Ne me dites pas que je vais devoir retrouver ce farfelu de Donblas ?!

Vanilius - Hé , parle pas comme ça du patron. Sois encore heureux qu'il ait eu la bonté de te faire revenir sur Vesperae.

Alexandre - Bah il ferait bien de consulter ses fichiers , ça aura pas duré longtemps.

Vanilius - Tu comptes me raconter toute ta vie ou quoi ?! Tu connais le chemin , allez du vent ! *Pointe une direction du doigt*

Alexandre disposant ainsi de l'agréable compagnie du Dieu des allées et venues inutiles , s'empressa de rejoindre le grand nuage servant de bureau au dieu de la justice , Donblas.

Donblas - Jean Paul ! J'attends ce moment depuis si longtemps ...

Alexandre - Pour la deuxième fois , JE NE SUIS PAS JEAN PAUL !

Donblas (se baissant vers Alexandre) - Quoi ? Déjà de retour !

Alexandre - Ca vous étonne ? C'est à cause de vos pouvoirs j'vous fais dire ! Je vous ai jamais demandé de pouvoir m'envoler en faisant un simple saut hein !

Donblas (faisant mine d'écouter) - Ah , oui oui ... Et sinon , mon message a été passé aux mortels ?

Alexandre - Comme si j'en avais eu le temps ! On m'a prit pour un démon et c'est tout ce que vous trouvez à dire ? Je suis mort bon sang !

Donblas - Boah , on passe tous par là.

Alexandre - ... J'aimerais être réconforté , mais là c'est quand même la deuxième fois.

Donblas - Vous finissez jamais de vous plaindre vous ! Je vous offre un magnifique visage et le droit de revenir sur Terre et vous le prenez comme ça ?

Alexandre - On devait pas se tutoyer ?

Donblas - Non. Je boude.

Alexandre - MAIS VOUS VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE EN PLUS ?!

Donblas - Hé , ho ! Calmez vous , je blaguais ! Bon , voyons ces dossiers hein ... Grmbl. Boulot , boulot ...

Alexandre - Ouais bah boulonez mieux parce que je compte pas me payer un trajet Vesperae / Paradis tous les deux jours moi.

Donblas sembla fixer son dossier quelques instants , concernant toutes les informations à propos d'Alexandre Tribal.

Donblas - Par moi !

Alexandre - Quoi ? Qu'est-ce qu'y a ?

Donblas - Quelle horreur !

Alexandre - Quoaaaaa ?

Donblas - Si on m'avait dit ça !

Alexandre - MAIS VOUS ALLEZ ME DIRE CE QU'IL SE PASSE OUI ?!

Donblas - Alors ... Vous êtes destiné à mourir 32 fois.

...

Alexandre - J'espère que c'est une blague et que je vais m'écrouler de rire dans quelques secondes.

Donblas - Pas du tout.

Alexandre - Comment ça pas du tout ?! Vous me dites comme ça , naturellement , que je dois crever 32 fois ?! MAIS JE VAIS VOUS TUER !

Donblas - Vous allez bien avoir du mal.

Alexandre - J'vois pas pourquoi.

Donblas - Vous êtes mort.

Alexandre - Ah , j'oubliais ...

Donblas - Donc , si je me fie à ce dossier que j'ai moi même rédigé. Mort avec une épée dans le ventre.

Alexandre - C'est fait.

Donblas - Broyé par un nain.

Alexandre - C'est fait.

Donblas - Mort d'une ... d'une cuillère avalée de travers.

Alexandre - Je vais vraiment crever en avalant de travers une cuillère ... ?

Donblas - Non non , en avalant une cuillère de travers.

Alexandre - MAIS C'EST CE QUE JE VIENS DE DIRE !

Donblas - Non ! Vous l'avez dit de travers.

Alexandre - RAAAAAAAH ! Je m'en tape complètement de comment je vais mourir ! Le problème c'est comment revenir ?!

Donblas - La mode vous dis-je.

Alexandre - Quoi ? Vous allez à nouveau me ressuciter sous prétexte que c'est tendance , et que je dois vous faire un petit coup de pub ?

Donblas - Ca pose un problème ?

Alexandre - Vous me fatiguez ... Allez y , qu'on en finisse !

Donblas attrapa par le bout des doigts une clochette et l'agita.

Vanilius - Pour la dernière fois , JE NE SUIS PAS TA BONNE !

Donblas - Lulu , tu veux bien raccompagner ce gentil monsieur sur Vesperae ?

...

Vanilius - Tu te fous de moi ?

Alexandre - Oh vous en faites pas , plus que 30 fois et on en parle plus.

Vanilius - QUOI ?!

Donblas - Meuh non , il plaisante ! Je fermerai les yeux sur cette nuit torride où nous avons ...

Vanilius - CA VA ! J'm'en charge.

Donblas - Tu es un ange.

Vanilius - Oh la barbe !

Alexandre se fit à nouveau charcuter par la faux de Vanilius , sombrant dans un long sommeil. A son réveil , il se trouvait devant le pub , et se redressa difficilement. Il ramassa son heaume et le remit sur sa tête.

Alexandre - Je dois à tout prix éviter de manger avec une cuillère ...

_________________





Dernière édition par Tyroine le Jeu 18 Mar 2010, 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:13

Le dîner de gnons

C'est dans une Trigorn ensoleillée et animée qu'Alexandre Tribal se promenait d'un air serein. Les oiseaux gazouillaient , les blob se faisaient massacrer , de leur sac les mamies tapaient , de leurs épées les royalistes broyaient ... Une journée normale quoi. C'est en passant devant un vendeur de tomates que l'ex royaliste fit une rencontre qui allait probablement changer sa vie. Jusqu'à sa prochaine mort du moins. En effet , il venait de poser son regard sur un moine dont l'habit pouvait être qualifié de pyjama , et dont la pilosité frontale demeurait inexistante. C'est à la suite de cette vision qu'il se vit entreint par un fou rire inébranlable. Une voix survint de derrière lui , le tirant de sa bonne humeur excessive.

Jeune femme : IIIIIIH !!!

Alexandre (mettant ses mains devant lui) : AAAAAAH !!!

Jeune femme : Un soldat en armure ! Qu'il est beau !

Alexandre : Un soldat ? Où ça ?

Jeune femme : Hihihi qu'il est drôle ! Et bel homme en plus huhu ...

Alexandre : Ah , c'est de moi dont vous parlez ? Mais heu ... Vous pouvez voir mon visage ?

Jeune femme : Visage , armure , quelle importance ?

Alexandre : Tout de même ...

Jeune femme : C'est décidé , je vous invite manger à la maison ! Mon père sera fou de joie de rencontrer mon futur mari !

Alexandre : Mais heu ... Je n'ai pas encore ...

La jeune femme le tira par le bras tout en riant. Perplexe , le vieil Alexandre ne pouvant se dégager de l'étreinte de la jeune , mais néanmoint forte femme , se résigna à la suivre sans trop poser de questions. Ils aboutirent devant une grande maison dont l'aspect extérieur déjà , semblait luxueux.

Alexandre : C'est ici que vous habitez ? Ca me fait penser à mon foyer d'antant.

Jeune femme : Vous étiez noble ?

Alexandre : Dans le titre seulement ...

Jeune femme : Hihi ! Entrons !

La jeune femme ouvrit la porte à la volée , tirant de toutes ses forces l'armure , gênée d'une telle intrusion chez des personnes qui lui restaient inconnues. Une femme quelque peu âgée se montra , souriant à Alexandre.

Mère : Aahh , tu as enfin trouvé un mari consentant Mireille ! Que je suis heureuse !

Alexandre : Ah heu consentant ça c'est pas diIIIIT !!! *Se faisant écraser le pied*

Mère (regard assassin) : Vous disiez ?

Alexandre : Dame , j'aime votre fille !

Mère : J'aime mieux ça.

Ils s'installèrent autour d'une table , l'heure se rapprochant du dîner. Les deux femmes discutèrent de choses et d'autres barbantes et inutiles à l'oreille d'Alexandre. Soudain , un grand homme au crâne rasé , droit , un baton à la main , fit son apparition dans la salle.

Alexandre : Heu ... Bonsoir mess...

Père : SOLDAT ! GARDE A VOUS !

Comme un réflexe que l'ancien soldat ne semblait pas destiné à perdre , il manqua de renverser la table en obéissant au vieil homme d'un air militaire et strict.

Alexandre : CHEF ! OUI CHEF !

Père : DE QUELLE COMPAGNIE FAITES VOUS PARTIE PETITE LARVE INSIGNIFIANTE ?!

Alexandre : J'AI FAIT MES SERVICES DANS L'ARMEE ROYALE MESSIRE !

Père : TOUS DES FILLETTES ! MON APPRENTI EN FAIT DESORMAIS PARTIE , UN MOLUSQUE DANS VOTRE GENRE ! JEAN JACQUES GALDINER QU'IL S'APPELAIT LE GAILLARD !

Alexandre : Excusez moi , cela vous dérangerait-il de baisser un peu le ton ?

Père : NEGATIF !!!

Alexandre : CHEF ! OUI CHEF !

Mère : Allons chéri , c'est finit tout cela maintenant , tu es à la retraite ... Pense à ce que le médecin a dit pour ton coeur !

Père : Oui bibiche ...

Mireille : Bien , passons à table ! Hihihi !

Père : Mireille je t'ai déjà dit mille fois de ne pas rire ainsi. On dirait une truie.

Mireille : Mais c'est gentil les truies ! Hihihi !

Alexandre : ...

Père : Z'AVEZ UN PROBLEME AVEC LES TRUIES VOUS ?!

Alexandre : ABSOLUMENT RIEN MESSIRE ! JE LES ADORE SURTOUT ASSAISONEES !

Père : Hm ... Il a l'air plus intelligent que les autres celui-là. Tu me plais petit !

Alexandre : J'ai 40 ans messire.

Père : ET MOI 70 PETIT !

Alexandre : CHEF ! OUI CHEF !

La mère revint un grand bol chaud dans les mains. Elle le posa délicatement au milieu de la table , dans un grand sourire.

Mère : La tradition de notre famille veut qu'à chaque mariage nous mangions de la soupe.

Alexandre : De ... De la soupe ?!

Père : UN PROBLEME AVEC LA SOUPE DE MA FEMME ?!

Alexandre : NEGATIF MESSIRE ! J'AIME LA SOUPE DE VOTRE DAME SANS MEME L'AVOIR GOUTEE !

Père : Il me plait celui-là.

Ils se mirent à table. Mangeant tous ce délicieux pôtage à l'aide de leurs cuillères , le silence se fit pendant quelques minutes. Seul Alexandre ne mangeait pas.

Mireille : Mangez , ça va être froid ! Hihihi !

Alexandre : Et bien , c'est que ...

Père : UN PROBLEME AVEC LA SOUPE DE MA FEMME PEUT-ÊTRE ?!

Alexandre : NON MESSIRE ! J'ADORE LA SOUPE DE VOTRE FEMME RIEN QU'EN VOUS REGARDANT LA MANGER !

Père : Il me plait celui-là.

Mère : Et bien , quel est le problème dans ce cas ?

Alexandre : Vous allez trouver cela bête , mais le Dieu de la justice a prédit ma mort suite à une cuillère avalée de travers , d'où mes réticenses.

...

Père : TU VAS MANGER LA SOUPE DE MA FEMME AU LIEU DE CHERCHER DES EXCUSES !

Alexandre : M... Mais je vous assure !

Père : MANGE CANCRELAS !

Mère : Chéri voyons !

Mireille : Papa !

Alexandre : DITES DONC VOUS , LA RETRAITE CA A PAS L'AIR DE VOUS REUSSIR !

Père : QU'EST CE QUE T'AS DIT ESPECE D'ASPERGE ?!

Alexandre : MARAUD !

Père : MECREANT !

Alexandre : PAR DONBLAS JE NE VOUS PERMETS PAS !

Mireille : Hihihi , ils s'aiment déjà !

Père (attrapant la cuillère d'Alexandre) : TU VAS LA MANGER CETTE SOUPE JE TE LE GARANTIE !

La mère se glissa derrière Alexandre et lui attrapa les bras pour l'empêcher de s'échapper.

Alexandre : Mais ! Lâchez moi ! C'est un complôt ! Je ne veux pas de votre moisissure orange !

Père (enfonçant la cuillère dans la bouche d'Alexandre) : MANGE J'AI DIT !

Alexandre : Glaarrgl !! Aus'glargl'cours ! Raaaaah !...

Mireille : Papa attends , tu es en train de l'étouffer !

Père : J'AI ETE MAJOR DES ARMEES DE ROLAND III MOI ! TU SAIS A QUI TU PARLES HEIN ?!

Alexandre : Guglugarghhhhhh ...

...

Mère : Il est mort en mangeant de ma bonne soupe !

Père : Même mort il continue de déshonorer ma femme ! Outrage !

Mireille : NoOoOn !! Mon mariiii !

Père : Oh toi mets la en veilleuse ! Comme si quelqu'un voudrait d'une truie comme toi ! Vas dans ta chambre je suis effrayé rien qu'en te regardant !

Mère : ROBERT !

Mireille : BOUHOUHOUHOU

Une vive lumière blanche illumina la pièce , emportant le corps d'Alexandre Tribal. Quelques heures plus tard ...

Alexandre : VOUS !

Donblas (se retournant) : Hm ? Oh , vous revoilà. Je commençais à m'inquiéter , vous avez mis du temps à mourir.

Alexandre : Vous m'avez menti ! Vous aviez dit que je périrai en avalant une cuillère de travers !

Donblas : Ce n'était pas le cas ?

Alexandre : On m'a forcé à l'avaler !

Donblas : Où est le problème ? Le résultat est le même , non ?

Alexandre : VOUS ALLEZ CONTINUER ENCORE LONGTEMPS DE VOUS FARCIR MA TRONCHE ?!

Donblas : Allons , allons ... Encore 29 fois , ce n'est pas la peine d'en faire tout un plat.

Alexandre : J'ai encore du mal à digérer le précédent.

Donblas : Et bien vous voyez que ce n'est pas si terrible ... Vous pétez la forme par Moi !

Alexandre : Oh oui ... Je vais vous tuer , si si.

Donblas : Voilà que ça le reprend ! Je vous ai déjà dit que ce n'était pas possible.

Alexandre : LAISSEZ MOI AU MOINS ESSAYER !!

Alexandre se rua sur le colosse , qui en une fraction de seconde , se leva de ses centaines de mètres , fixant le minuscule être humain.

Donblas : Ne vous ai-je pas dit qu'il vous était impossible de me tuer ... ?

Alexandre : Houla ... Vous faites un peu moins chochotte debout ...

Donblas : SILENCE PETIT INSECTE !

Alexandre : Oui m'sieur ...

Des nuages noirs se formèrent au dessus de la divinité en colère.

Donblas : PENDANT COMBIEN DE TEMPS ENCORE CROYEZ VOUS POUVOIR M'INSULTER ?! JE SUIS LE DIEU DE LA JUSTICE , DONBLAS ! JE PEUX VOUS FAIRE SOUFFRIR PENDANT DES ANNEES SI L'ENVIE M'EN PREND !

Alexandre : Je l'ferai plus m'sieur ...

Donblas (se rasseyant) : Très bien , vous voyez qu'on peut s'entendre.

Alexandre (recroquvillé au sol) : Voui m'sieur ...

Donblas (ressortant ses dossiers) : Je vais vous dire de quelle façon vous allez périr la prochaine fois. Voyons ...

Alexandre : NON ! Surtout pas ! Ca m'attirera encore plus d'ennuis !

Donblas : Vraiment ? Bon , c'est vous qui voyez. Il y en a qui ont eu des problèmes.

Il attrapa la même clochette que la dernière fois servant à appeler Vanilius et l'agita. Cette fois-ci , c'est un ange qui se montra.

Donblas : Et bien , Lulu n'est pas là ?

Ange : Vanilius m'envoie à sa place , Ô grand Donblas !

Donblas : Aaah , mais ça ne va pas ça ! Je ne l'ai pas vu de la journée ... Pourquoi ne vient-il pas lui même ?

Ange : Les heures supp' m'a t'il dit.

Donblas : Halala , les jeunes d'aujourd'hui ... Tous des feignants.

Alexandre (s'adressant à l'ange) : Vous allez me charcuter avec une faux vous aussi ? Parce que c'est assez désagréable.

Ange : Oh grands dieux , non ! Je n'emploie pas ces méthodes barbares.

Donblas : Dis Félon , je t'ai déjà expliqué qu'il faut dire " Par Donblas ! ".

Félon : Par Vous , je m'en souviendrai !

Alexandre : Son nom me dit quelque chose ... Un pigeon dans son genre je crois.

Félon : Bon , allons-y.

L'ange attrapa le bras d'Alexandre Tribal et ils disparurent tous les deux dans une lumière blanche éblouissante.

Donblas : Il me me manque déjà ...

A Trigorn , les deux êtres apparurent à nouveau. Il faisait nuit désormais.

Félon : Voilà messire. Je retourne au Paradis désormais.

Alexandre : Si vous pouviez venir à la place de Vanilius ça ne me dérangerait pas plus que ça.

Félon : Bonne soirée.

Et il disparut à nouveau.

Alexandre : S'il savait ce que bonne soirée signifiait chez moi ...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:14

Gargantuesque !

Le soleil rayonnait sur les plaines au Sud du château de Roland IV , menant par un petit chemin de terre parmi d'inombrables plantes vertes et arburstes à peine plus grand qu'un homme , menant à Sarosa. Cette fois-ci notre chère armure décida de se rendre dans ce petit village , ma foi , souvent fréquenté par des personnes anormales. Il s'agissait surtout de s'éloigner de Trigorn , la ville marchande , mais surtout lieu d'ennuis divers pour l'ex-soldat. Faisant un premier pas dans le village qui semblait d'un premier regard , " tranquille " , il esquissa un large sourire sous son armure , constatant qu'il allait sans doute se plaire ici.

Alexandre - Aaaah ... L'air de la campagne ! C'est la première fois que je viens dans ce genre d'endroits. Ca change de la ville. Enfin , ce petit village me parait être , tout ce qu'il y a de plus calme !

- Meuh -

Alexandre - WAAAAAAAH !!!

Alexandre sursauta sur plusieurs mètres. Une horrible vache tachetée venait de coller son visage au sien , le fixant d'un air perdu , machant un morceau d'herbe qu'elle venait d'arracher du sol.

Alexandre - Mais qu'est-ce que cette sale bête fait en plein milieu du village ?!

Voix en hauteur - Hé , ho ! J'vous prierai d'mieux causer à m'vache. Vu ?

L'ex-soldat leva sa tête au dessus de la vache. Un homme en armure le fixait du même air de l'animal qu'il chevauchait. Ahuri par tant d'exantrisme , il se gratta le heaume , perplexe.

Alexandre - Heu ... On peut savoir pourquoi vous montez sur des vaches vous ?

Chevaucheur - Bah ... Y'a un gars qu'm'a dit qu'on pouvait courir plus vite avec.

Alexandre - Dites , pour un homme en armure je trouve votre accent plutôt campagnard.

Chevaucheur - C'la skin qu'est comme ça.

Alexandre - Pardon ?

Chevaucheur - La skin.

Alexandre - Qu'est-ce que vous me racontez là ?

Chevaucheur - Bah toi ta skin c'un gars en armure , moi c'un gars qui chevauche une vache.

Alexandre - Vous divaguez ! Je suis moi même , pourquoi me désignez vous comme quelque chose d'autre ?

Chevaucheur - pfff t k1 noob.

???

Le chevaucheur de vache s'éloigna proférant des phrases incompréhensibles. Alexandre ne bougea pas , cherchant toujours la signification des paroles de l'étrange personnage.

Alexandre - On m'avait bien dit que ce village était étrange.

Il s'avança alors dans le village , se baladant tel un toursite , au beau milieu de " je recrute ! " ou " je cherch 1 fam ! " , ou encore " ki a d po ? ". Il était en train de découvrir un monde totalement inconnue et primaire pour lui.

Ninja - Psst ...

Alexandre (se tournant) - Heu ... Vous désirez ?

Ninja - Je vends des potions pour monter de 10 lvl ...

Alexandre - Navré , mais je ne comprends guère vos paroles , ou du moins vos deux derniers mots. Je ne sais point ce qu'est un leuvaile.

Ninja : /lvl Alexandre*Tribal

Alexandre : Hein ?

Ninja - Tu le fais exprès ou quoi ? T'es pourtant lvl 21 !

Alexandre - Mais ça suffit avec ces âneries ! Je vous dis que je ne sais ni ce qu'est un pého , ni un leuvaile !

Ninja - ...

Alexandre - Vous êtes bien silencieux d'un coup.

Ninja - ...

Alexandre - Hum ... Vous ai-je vexé ?

Ninja - ...

Alexandre - Hé ho !

Le ninja disparu soudainement , sous les yeux ébahis d'Alexandre.

Alexandre - Qu'est-ce que ?! Bah où qu'il est ? C'est de la sorcellerie !

Le ninja revint alors.

Ninja - put1 de bug de mer2 !!!

Alexandre - AAAAH ! Comment vous avez fait ça ?!

Ninja - C'est le serveur.

Alexandre - ... Bon c'en est trop ! Je ne reste pas une seconde de plus à dialoguer avec ce timbré !

Il s'éloigna alors , laissant le ninja appeler discrètement d'autres personnes semblant aussi bizarres que lui. Il aboutit alors devant la taverne du village.

Alexandre - Aaah ! Enfin un endroit qui ne m'est pas inconnu !

Il poussa délicatement la porte , s'imaginant déjà sirotant une choppe de boisson pourpre , aisément installé sur une chaise en bois. C'est alors qu'une chaise vola en direction de sa tête ! Prit de panique , il se jeta au sol en hurlant comme un dératé. Relevant petit à petit la tête , il observa la salle.

Homme en noir - Ouais ! BASTON !!!

Démon aux aîles rouges - *Envoie des sphères électriques de partout*

Petit lutin vert - *Lance des bombes dans la salle*

Alexandre - M... Mais ! C'est un véritable champs de bataille !

Une vague d'eau commença à remplir la salle et emporta Alexandre quelques mètres plus loin.

Homme en armure : Anti-rp !

Mage - Pfff ... N'importe quoi , c'est juste un peu de flotte ! Et toi depuis tout à l'heure t'esquives mes coups BOULET !

Homme en armure - Moi je ne m'appelle pas Superman !

La porte se referma brutalement , laissant la taverne de bois flamber suite à une boule electrique mal lancée. Les flammes rougeoyantes semblaient briller dans les yeux d'Alexandre.

Alexandre - J... Je suis en enfer ! Ce n'est pas possible autrement ! Je dois à tout prix quitter cet asile de fous !

S'empressant de prendre ses jambes à son cou , il rentra dans une personne vers la place du village. Il se releva , furieux.

Alexandre - Non mais vous pouvez pas faire attention ?!

Fée - Dis donc toi ... Surveille tes paroles , je risque de m'énerver.

Alexandre - T'énerver ? GWAHAHAHA ! Ah mais j'attends de voir ça mocheté ambulante !

-Bziou-

Alexandre venait de se retrouver dans un noir total. Tout avait disparu , le village , les gens , la fée ... La peur commença à le saisir. Peut-être la fée l'avait t'il tué sans qu'il ne s'en apperçoive , et peut-être était il en enfer ! Le noir total ! L'infinit des temps !

Alexandre - Par Donblas ! Quel est cet endroit ? Pourquoi tout a disparu ? *Hurle* Y'a quelqu'un ?!!

Rien , pas un bruit.

Alexandre - Madame la fée ... ? Je le ferai plus , pitié !

Soudain ! La lumière revint , et il retrouva le village et ses habitants loufoques. La fée était toujours devant lui , l'observant d'un air sadique.

Fée - Alors , tu te calmes maintenant ?

Alexandre - Qu... Que ...? Que m'est-il arrivé ?

Fée - C'est ce qui arrive quand on titille les admins. Et encore , je suis de bonne humeur , je t'ai juste kické.

Alexandre - Voilà que ça les reprend ! Je ne comprends absolument rien à ce que vous dites !

Fée - Hmm ... Tu as lu la faq au moins ?

Alexandre - La quoi ?

Brun habillé en bleu - Un adm1n ! Tro koul !!!

Une armée de jumeaux à cette personne prononçant des paroles bien étranges entourèrent Alexandre et la fée.

Brun habillé en bleu - Zebeline ! ta la magi ???

Zebeline - Argh ! Pas eux !

Alexandre - On est encerclés ! Qu'est-ce qu'ils nous veulent ?! ON VA MOURIIIIR !!!

Zebeline - Bon , je vais nous sortir de là ... Attrape mon bras tas de féraille !

Alexandre fixa avec intêret " l'adm1n " , executant ses paroles.

Zebeline - /go Trigorn 101,87

- Zioup -

Alexandre Tribal avait fermé les yeux , effrayé de ce qui allait se passer. Les rouvrant petit à petit , il constata avec une immense joie qu'il se trouvait devant le pub de Trigorn. Il se tourna alors vers la fée.

Alexandre - Bah ça alors ! J'ignore comment vous avez fait ça mais vous nous avez tiré d'un bien mauvais pas !

Zebeline - C'est normal voyons , je suis admin.

Alexandre - Heu ... Certes , certes.

Zebeline - Bon , c'est pas tout mais si je reste trop longtemps au même endroit la même chose va se produire.

Alexandre - Att...

Trop tard. La jeune fée venait encore de disparaitre sous le regard impresssionné d'Alexandre Tribal. Il ne se posa pas plus de questions , pensant qu'il venait simplement de faire un mauvais rêve. Il se retourna alors vers le pub , un grand sourire aux lèvres. Un homme habillé en rose se tenait devant lui.

Tomas - Gargantuesque !

Alexandre - NoOoOoOoN !!!

Il s'enfuit à l'autre bout de la ville , pensant que d'autres énergumènes Sarosiens avaient migré à Trigorn. S'arrêtant derrière le mur d'une maison , essouflé , il reprit calmement son souffle. Une vieille femme s'approcha lentement de lui.

Viok' - Oooh ... Un soldat , ça fait tellement longtemps que je n'en ai pas vu.

Alexandre - ' Enfin quelqu'un de normal ... ' Bonjour noble Dame ! Sâchez néanmoins que vous vous trompez , je ne suis point soldat. Je suis un chevalier de la guilde nommée Les*derniers*chevaliers.

Viok' - Que dites vous ? Un animalier ?

Alexandre - Hum , non noble Dame. Un chevalier.

Viok' - Un jardinier ?

Alexandre - C-H-E-V-A-L-I-E-R !

Viok' - Oooh , un chevalier ! Pourquoi ne l'avez vous pas dit plus tôt ?

Alexandre - Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça ... ?

Viok' - Oh , pas grand chose.

Alexandre - Alors celle-là c'est la meilleure ! Quand je vous hurle quelque chose vous l'entendez à peine , et quand je chuchotte vous entendez tout !

Viok' - Oui , moi non plus ce n'est pas de mon âge Germaine.

???

Viok' - Oups ! Je me suis trompée de canal.

Alexandre - Indiquez moi le plus proche que je mette fin à ma misérable vie ...

Viok' - Vous dites ?

Alexandre - Raaah ! Laissez tomber rides sur pattes !

Viok' - Non non , je porte rarement des savates ...

Excédé par la vieille femmme sourde comme un pot , il décida de s'éloigner rapidement. La journée était très longue , avec toutes ces personnes aussi farfelues les unes que les autres.

Voix métallique - Rends toi mécréant !

Alexandre tourna la tête vers une ruelle étroite. Deux royalistes encerclaient un homme de grande taille , une épée à la main , ne semblant pas disposé à les suivre.

Arasorn - Jette ton arme faquin !

Bélial - On peut savoir pourquoi vous m'arrêtez ?

Tomas en armure - Nous verrons cela en prison messire.

Bélial - Cela m'étonnerait ...

Alexandre - M... Mais !

Ils tournèrent tous la tête vers lui. Il se mit à foncer sur le Tomas en armure.

Alexandre - Votre armure ! Je l'adore !

Tomas en armure - Gné ?

Ne pouvant désormais plus freiner son élan , il renversa le Tomas en armure , bouscula légèrement le grand homme , et faillit faire tomber Arasorn , un royaliste. Se retrouvant dans la neige , il se rendit compte qu'ils étaient en pleine arrestation. Brandissant fièrement son épée emoussée , il tenta de les aider dans leur tâche. Après avoir réussi à maîtriser Bélial ...

Arasorn - Alexandre , écarte toi s'il te plait.

Alexandre - Hein ? Comment vous connaissez mon nom vous ?

Tomas en armure - *A Bélial* Tendez vos mains s'il vous plait.

Arasorn - Nous allons vous attacher.

Alexandre - Hé ! Je vous parle !

Bélial - S'il faut cela pour être tranquille ... Vous vous rendrez compte que vous faites une erreur.

Arasorn - Nous verrons bien.

Alexandre (attrapant Arasorn) - COMMENT TU CONNAIS MON NOM MARAUD ?!

Il l'envoya violemment au sol et se mit à l'étrangler , le secouant de toutes parts. Pendant ce temps , Bélial tourna le dos et s'enfuit vers les plaines enneigées.

Tomas en armure - Ah c'est malin ça. *S'en va*

Alexandre - Tuuuu vaaaas me répooondre ouiiii ?!!

Arasorn - Mais , messire Alexandre ... Vous êtes célèbre !

Alexandre - Hein ? Célèbre ? Comment ça célèbre ?

Arasorn - J'ai lu tous vos textes ! Je les adore !

Alexandre - Des textes ? Quels textes ? Je n'écris jamais ! De quoi parlez vous ?!

Arasorn - Allons , ne faites pas le modeste. Quel sera votre prochain récit ?

Alexandre - Mais ça va pas vous ! J'ai jamais écrit de texte espèce de fou ! *Lache Arasorn et s'enfuit en hurlant*

Arasorn - Il fallait bien trouver une excuse ... J'avais oublié les parenthèses.

Tomas en rose - Gargantuesque !

___________________

Hrp : Petit hommage à GornValim qui n'est plus de cette communauté , au quel plusieurs clins d'oeils sont adréssés dans ce texte.
Je t'aime mon idole !

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:14

TaupeLà.

Une belle journée s'annonçait sur la ville de Trigorn. Le soleil rayonnant faisait luire l'armure rouillée d'un ex-soldat bien connu , se promenant loin des soucis de la guerre , pensif. Une information colportée par quelques bardes le tira soudainement de ses pensées.

Annonce : Trois enfants se sont perdus dans la forêt ! Retrouvez les en premier et vous entrerez en possession de 100 000 pièces d'or chatoyantes !

Alexandre : ' Ces bardes sont de plus en plus étranges ... Hum , à quoi pensais-je déjà ? Ah ! Ca me revient. Je ferais peut-être mieux de déménager à la campagne. Trigorn ne m'apporte que des ennuis , et la mort. C'est Donblas qui va être content ! '

Soudain ! Il tomba dans une bouche d'égout qui n'avait pas été refermée par le service d'entretien , alors qu'il continuait à marcher tout en pensant. Sa chutte fut extrèmement longue. A sa grande surprise , il n'atterit nullement dans quelques égouts mal famés. En réalité , il venait de s'écraser sur un grand monticule de terre. Il se trouvait dans une immense galerie , très sombre.

Alexandre - Saleté de bouche d'égout ! Si je parviens à remonter je jure de porter plainte à ce maire irresponsable qu'est soixante ! Ou quarante ...

Haussant les épaules , il tenta par la suite de se dresser entièrement sur ses jambes. Sa tête heurta tout de suite le plafond terreux , le faisant tomber comme une bouse de blob sur le sol. Grommelant des insultes incompréhensibles , il se mit à ramper difficilement , à cause de son armure plus que lourde.

Alexandre - Hé oh ! Y'a quelqu'un ?

Aucun bruit ...

Alexandre - Hé ooooh !

Sa voix metallique raisonnait de plus en plus dans la gallerie.

Alexandre - Héééé oooooooh ! Héééé ooooh ! ...

...

Alexandre (se remettant à ramper) - Hé oh ! Hé oh ! On rentre du boulot ! *Sifflement* Hé oh hé oh hé oh !

Absorbé dans cette belle chanson , il tomba dans un nouveau trou sans s'en rendre compte. Chuttant comme dans un tobogan à une vitesse incroyable , il hurlait à en faire sursauter un sourd ! Il atterit alors sur un nouveau monticule de terre , la tête la première.

Alexandre - Gmngfhgnfnn !!!

Deux pattes se posèrent sur ses chevilles , et l'extirpèrent de la terre. Crachant des morceaux sur son sauveur , il secoua sa tête pour faire tomber les pourrissures de son heaume.

Alexandre - Je vous remercie mon brave homme. Sans vous j'étais sans doute perdu !

??? - Ah vous êtes bien aimable , mais je ne suis pas un homme.

Le petit être qui se dressait devant lui n'en était pas un , en effet. En fait , ses pattes étaient dottées de petites grifounettes , son nez était très long et couvert de moustaches , et ce dernier était entièrement dénudé , couvert de poils.

Alexandre - WAAAAAAAAAH !!! UNE TAUPE MUTANTE !!!

Taupe - Iiih ! Ne criez pas comme cela s'il vous plait ! On est pas habitués au bruit dans le coin ...

Alexandre (reculant en dévisageant la taupe) - Mais euuuh ... On est où ici au fait ?

Taupe - Ben à TaupeLà.

Alexandre - Navré , vous avez de bien trop petites pattes.

Taupe - Non non , c'est le nom de notre village !

Alexandre - Un ... Village ?

Se massant la nuque , il leva la tête au dessus du petit être , laissant apparaitre devant lui un petit village , dont les maisons étaient entièrement construites de monticules de terre.

Alexandre - Tiens , ça a l'air marrant dans le coin.

Taupe - Oh , on a nos problèmes vous savez ...

Ils avançèrent tous deux vers le village soutterain. Plusieurs taupes s'enfuirent à la vue de l'armure mouvante.

Taupe - Au fait , quel est votre nom ?

Alexandre - Mon nom ? Heu ... Alexandre Tribal. Et vous ?

Taupe - Moi c'est Taupe bigleuse.

Alexandre - ' Drôle de nom ... '

Une taupe portant une longue barbe trainant au sol , approcha alors des deux êtres. Elle s'aidait d'une vieille canne en bois pour s'aider à marcher.

Vieille taupe - Mnggnngngn.

Alexandre - Heu ... On comprend rien quand il parle. Il n'a jamais songé à se raser ?

Taupe bigleuse - C'est taupe barbue , le doyen du village. Il vous souhaite la bienvenue.

Taupe barbue - Mngngn.

Alexandre - Ah. Et bien , enchanté taupe barbue.

Taupe barbue - Mngngmgngn mgngnfgn mgfngnfngnn mgnnfngnnfngng mfngngnfng pfeuh !

Alexandre - Holala ... Qu'est-ce qu'il a dit là ?

Taupe bigleuse - Rien , il s'étouffait.

...

Taupe bigleuse - Venez , je vais vous faire visiter le village !

Alexandre - Bah ... J'ai pas vraiment le choix vu le trou paummé dans lequel je suis tombé.

Ils marchèrent ainsi pendant une bonne dizaine de minutes.

Taupe bigleuse - Lui , c'est taupe grincheuse.

Taupe grincheuse - Grrrr.

Alexandre - Qu'elle est grincheuse !

Taupe bigleuse - Je vous le fait pas dire ... Ah ! Lui , c'est taupe mignone.

Alexandre caressa la tête de la taupe.

Alexandre - Qu'elle est mignone !

- ARGN -

Alexandre - WAAAAAAH !!! ELLE M'A MORDU CETTE TAREE !

Taupe bigleuse - Ah oui , c'est un gros problème dans le village. C'est la fille de taupe bourrée.

Alexandre - Ca expliquerait bien des choses ...

Une autre taupe - Aaargh ! Un rat mutant !

Alexandre - UN RAT ?! OU CA ?!

Taupe bigleuse - C'est rien , c'est juste taupe béta. Elle vous a pris pour un rat.

Alexandre - Je ressemble vraiment à un rat ?

Taupe bigleuse - Je suis bigleux mais pas à ce point.

Alexandre - Au fait , tous vos noms sont féminins mais vous êtes tous des gars ?

Taupe bigleuse - La plupart oui.

Alexandre - Comment ça se fait ?

Taupe bigleuse - C'est aux dieux qu'il faut demander ça.

Alexandre - J'en prends note ! Je leur demanderai à l'occasion.

Taupe bigleuse - Hein ?

Alexandre - Oh rien , laissez tomber ...

Ils continuaient à marcher tout en parlant. Soudainement , le regard de l'armure se posa sur une maison avec des barreaux cette fois-ci. Cela ressemblait vraiment à une prison. Plusieurs personnes étaient enfermées à l'intérieur.

Alexandre - Heu ... Qu'est-ce que c'est cet endroit ?

Taupe bigleuse - ?! Aaaah ... Rien ! Venez , on continue.

Nain rasé - SORTEZ MOI D'ICIIIIIIIIIIII !!!

Alexandre - Un nain ici ?!

Elfe épileptique - Au secouuur ! On m'a enfermée avec un nain !!

Alexandre - Dites , qu'est-ce qu'ils font enfermés là dedans ?

Taupe bigleuse (dans son dos) - Vous posez trop de questions ...

Alexandre (se retournant) - Hein ?

- OUUUUUUH YAAAAAAH ! -

- Shblam -


Une énorme taupe sauta sur Alexandre et le plaqua au sol , l'enfonçant dans la terre. Ce dernier perdit rapidement connaissance.

Taupe bigleuse - C'est bon taupe sumo , il a eu son compte ... Gnihihihihi !

Plusieurs heures passèrent avant qu'Alexandre ouvre à nouveau ses yeux. Cette fois-ci , il se trouvait dans la cellule de terre. Les autres prisonniers le regardaient avec intention.

Alexandre - Ough ... Où suis-je ?

Elfe épileptique - Idiooooot ! Ils vous on capturé vous aussi !

Nain rasé (se tenant aux barreaux) - J'veux d'la bièèèère ...

Alexandre - Ces petites taupes me semblaient pourtant sympathiques ...

Voix mystérieuse - L'habit ne fait pas le moine ...

Tous se retournèrent vers un coin sombre de la cellule. Un homme habillé en clown sortit de l'ombre. Ses couleurs vives contrastaient étrangement avec l'endroit.

Coryphée - Sympathiques peut-être , ont l'air ces taupes ! Néanmoins , narcissiques , demeurent ces sottes !

Alexandre - Je ne voudrais pas vous vexer mais je n'ai absolument rien compris.

Coryphée - Hiver ! Ôoo hiver ! De ton manteau blanc tu camoufles les verdures printanières ! Malgrès cela tu accueilles dans ta nature des ...

Nain rasé - Des phacochères ?

...

Alexandre - Eh bien ? Qu'est-ce qu'il nous fait celui- là ...

Elfe épileptique - Des quoi ?

Coryphée - Je ne trouve pas de rime avec -er !

Alexandre - Des mamiphères ?

Coryphée - OUIIIIIII ! C'est ça ! Des mamiphèèères !...

Alexandre - J'ai toujours rien compris.

Coryphée - Laissez donc , lourdeau ! Vous n'êtes pas âpte à saisir ma poésie !

Alexandre - Hé ! J'suis pas lourd d'abord !

Taupe rebelle - Ouesh oh ! C'pas bientôt finit les hirondelles ? Les prisonniers y parlent pas wala !

Nain rasé - Toi le hamster on t'a pas sonné !

Taupe en rose (passant) - J'en parlerai à mon hamster.

Alexandre - Qu'est-ce vous nous voulez ?!

Taupe rebelle - Vous avez osé piétiner nos terres , vous devez en payer les conséquences étrangers !

Alexandre - Rien que ça.

Nain rasé - Ouais bah c'était pas la peine de me raser faces d'elfes !

Elfe épileptique - Filez moi des chiantos , j'vais m'le faire !

La taupe barbue arriva alors accompagnée de tous les villageois. Taupe bigleuse , son traducteur , se tenait à ses côtés.

Taupe barbue (agitant violemment sa canne) - Mgn !

Taupe bigleuse - Il dit qu'il est le seul à pouvoir porter une barbe dans notre village , aussi c'est pour cela qu'il vous a coupé la barbe afin de prouver sa supériorité.

...

Alexandre - Il a vraiment dit tout ça ?

Taupe bigleuse - Oui , mais je vous ai donné la version littéraire.

Coryphée - Et comme l'oisillon sortit de sa cage , il s'envola dans les cieux , à la rencontre des Dieux !

Alexandre - Hé mais c'est moi ça !

Coryphée - Je ne sais pas , votre tête m'a inspiré !

Taupe barbue - Mgngngn ! Mngnfgnngngfgn !!! ...

Taupe bigleuse - Votre châtiment pour avoir profanné nos terres sera d'êtres torturés par taupe rockeuse jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Nain rasé - Moi ça m'va ! J'ai l'oreille musicale.

Taupe bigleuse - Vraiment ? Approche taupe rockeuse !

Une petite taupe avec une harpe et d'énormes cheveux formant une boule au sommet de son crâne avança. Il tira quelques cordes de sa harpe , puis se mit à chanter.

Taupe rockeuse - Nein - nein - nein - nananana nein
Nein - nein - nein - nananana nein

Schrei! Bis du du selbst bist
Schrei! Und wenn es das Letzte ist
Schrei! Auch wenn es weh tut
Schrei so laut du kannst!
Schrei! Bis du du selbst bist
Schrei! Und wenn es das Letzte ist
Schrei! Auch wenn es weh tut
Schrei so laut du kannst - Schrei!

SCHREIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII AIE !

Taupe barbue l'assoma.

Taupe bigleuse (s'étant bouché les oreilles) - Notre chef lui même ne le supporte pas.

Coryphée - Argl ! Une telle musique est inhumaine ! Et cette absence de paroles ...

Nain rasé - Ah parce que vous avez compris quelque chose vous ?

Elfe épileptique - C'était du troll Normand je crois.

Alexandre - Mais ... Mais ! Vous n'avez pas le droit de nous torturer ainsi ! FACES DE BLOB CONFITES SUR SON LIT D'ASPERGES !

Alexandre sauta d'un bond , et sa tête heurta plusieurs fois le plafond. Ce dernier s'écroula et enselevit les différentes personnes se trouvant dedans.

Taupe bigleuse - Ils s'échappent !!

- BONG -

Les barreaux lui tombèrent dessus.

Alexandre (sortant de la terre) - COURREZ !

Ils s'extirpèrent tous de la terre , et fonçèrent en dégommant les taupes à coup de pied au passage , sous les rires machiavéliques du nain rasé.

Nain rasé - MOUAHAHA ! Ca c'est pour ma barbe raclure !

Alexandre - Stooop !

Ils s'arrêtèrent d'un coup , ayant semmé de quelques centaines de mètres les taupes. Malheureusement , la taupe sumo gardant la sortie du village se dressa à eux.

Taupe sumo - Gneuh !

Alexandre - Il m'a l'air d'être un gros balourd ... Mais il est avantagé par sa taille !

Coryphée - Laissez ! Je m'occupe de cet individu !

Le poète s'avança.

Coryphée -

Rose, belle et pâle à l'aube, je t'envie
Tu es si éphémère de tes épines, si fragile
Evanescence d'une vie, aux pétales si dociles
Tu fânes, acceuillant la mort comme une amie.

Rose rouge, dame de la passion
Aux pétales de ...

- Boum -

La taupe s'écroula.

Alexandre - Je le plaindrais presque. Il n'a pas pu supporter tant de mots compliqués.

Coryphée - Balourd ! *Tappe dans la taupe*

Des cris de guerre se firent entendre derrière. Les rongeurs se rapprochaient d'eux à une vitesse assez minime. Une galerie montant vers la surface se trouvait juste devant eux.

Nain rasé - Les gars , c'est l'moment ! Fonceeez !

Les compères prirent leurs jambes à leur cou , parcourant la gallerie à folle allure. Après plus de deux minutes de course folle , la lumière se fit voir !

Elfe épileptique - On y est presque !

Coryphée - Lumière ! Ô lumière !

Alexandre - C'est pas l'moment !!

D'un geste titanesque , ils bondissèrent une dernière fois hors du trou. Haletant au sol , épuisés , ils demeurèrent ainsi pendant cinq bonnes minutes. Alexandre ouvrit alors les yeux en premier.

Alexandre - Qu'est-ce que ... ?!

____________


A SUIVRE ... ( Et si mouahahaha ! )

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:15

Mauvaise pioche.

[Résumé des derniers évenements : Alexandre était tombé par mégarde dans une gallerie , l'ayant mené jusqu'à TaupeLà , un village abritant d'étranges taupes mutantes ayant pour seul but d'éradiquer tous les étrangers piétinant leurs terres. Après avoir été capturé par les rongeurs , il parvint à s'échapper en compagnie d'autres détenus : une elfe épileptique , un nain à la barbe rasée de force , et un étrange poète nommé Coryphée. En courrant à travers d'autres galeries , ils arrivèrent dans un nouvel endroit ... Peut-être la surface qu'ils désiraient tant ? ]

Alexandre - Qu'est-ce que ... ?!

Nain rasé - Par ma défunte barbe ! Nous sommes à ...

Alexandre se leva , l'air ébahi. Sa stupeur ne l'empêcha cependant pas d'épousseter par habitude son armure si chère à ses yeux. Après avoir été tué plusieurs fois , rencontré les Dieux , combattu des taupes enragées , courru de toutes ses forces dans d'interminables galeries ... Il se retrouvait à nouveau dans une sorte de sous-terrain ! Les paroies se trouvaient être rocheuses , des diamants scintillaient de toutes parts d'un décor haut en couleurs malgré la terre meuble qui semblait les entourer. Coryphée semblait en extase devant ce spectable , et sortit un parchemin et une plume de nul part pour commencer à rédiger ce qui lui venait à l'esprit. Le nain quant à lui , se mit à bondir de joie.

Nain rasé - On est à Nainphographie !

Alexandre - Dans quelle contrée bizarre sommes-nous encore tombés ? Vous semblez connaitre cet endroit , messire nain.

Nain rasé - Et comment ! J'suis né ici , c'est un des rares village nain a avoir échappé aux barbares qui ont envahi Khuzdul autrefois ...

Coryphée - Ô emeraudes ! Ô diamants ! Vous illuminez ma muse de votre chârme éclatant !

Alexandre - Ah , il est reparti l'autre. Bon ! C'est pas tout ça mais j'aimerais bien visiter le coin. C'est bien la première fois que j'entends parler de ce village.

Le nain rasé courru devant lui puis se mit en travers de sa route , pointant son doigt vers lui.

Nain rasé - Hé ! Oh ! Doucement. Les nains détestent les humains , car il ne faut pas oublier qu'les barbares , bah c'était vous.

Alexandre (plaquant ses gantelets sur son haume) - Par Mortis ! Ne me dites pas que je vais encore finir enfermé par des créatures hostiles ?!

Nain rasé - Pas d'panique ! Puisque vous m'avez aidé à me tirer des griffes des taupes , j'pourrais convaincre les autres de vous laisser en vie. Mais bon ! Faites pas trop de grabuge.

Tandis que les deux compères parlaient affaires , l'elfe épileptique restait seule dans son coin , silencieuse. Elle observant les environs d'un air ennuyé. Coryphée s'approcha alors doucement d'elle.

Coryphée - Et bien , mademoiselle l'Elfe. N'êtes vous point fascinée par cet endroit ?
Toutes ces pierres précieuses , cet or coloré ,
Cette vision de rêve n'éveille t'elle pas vos ébats ?

Elfe épileptique - Bof. Nous les elfes vous savez , on a pas besoin de tout ça. Nous vivons dans la nature , de la nature , et pour la nature. Donc les p'tites caillasses de ce genre ...

Coryphée - Mais là n'est pas la question voyons !
Ce paysage merveilleux vous rend t'il si snobe ?
A moins que ce ne soit la détention qui vous ai rendue chlostrophobe ...

Elfe épileptique - Mais lâchez moi espèce de malade !

Plus loin , Alexandre et le nain se serraient la main , ayant apparement achevé d'interminables négociations en ce qui concerne les terres naines. Rassemblant le groupe , ils avançèrent dans les galeries , étrangement vides de toute présence. Au bout de cinq minutes , Alexandre se mit à croiser les bras.

Alexandre - Ben c'est pas très animé dans le coin. Moi qui croyais que les nains aimaient faire la fête et passer leurs journées à creuser ... Elles sont en mousse vos pioches ?

Nain rasé - Mouais , z'avez pas tord ... Y'a quelque chose qui cloche ! D'habitude il n'y a pas un seul endroit habitué par les pierres précieuses où il n'y ait pas de nains.

Elfe épileptique - Ils ont peut-être été capturés par ces fichues taupes. Gnéhéhé ...

Nain rasé - Commence pas à m'chercher des poux bouffeuse de salade !

Elfe épileptique - Aucun rique , même ton arrière train est aussi peu poilu que le mien !

Alexandre - Argh ! Vous allez pas recommencer non ?! Tenez , je vois quelqu'un au loin d'ailleurs ! Héhoooo !

En effet , derrière un grand monticule de terre , se cachait une petite silhouette , qui a la vue des arrivants , s'empressa de prendre ses jambes à son cou.

- SHBLAM -

AIE ! MA BARBE !


Le groupe accouru vers la source de toute attention. Ils s'arrêtèrent devant un corps étendu de tout son long sur le sol. Il s'agissait là d'un nain ! Sa barbe étant presque plus grande que lui , il l'avait piétinée sans y prêter attention. Gromellant désormais le nez dans la boue , il se releva à l'aide du nain rasé.

Nain rasé - Tagazok* mon frêre ! C'est moi , Möraste ! Où sont les autres ?

Nain roux (s'essuyant le visage à l'aide de sa barbe) - Lâchez moi étranger ! Je ne vous connais pas engeance démoniaque ! A moiiii !!!

Möraste - Mais tu t'es pris une pioche sur le crâne ou quoi ? Je te dis que c'est moi , Möraste !

Le nain roux cessa soudainement de brailler. Il plissa les yeux collant pratiquement son visage sur celui de Möraste , puis écarquilla les yeux.

Nain roux - Rôoooh ... Möraste ? C'est pas vrai , c'est toi ?

Il se roula alors par terre , se tordant de rire.

Nain roux - WAHAHAHAHAHAHA ! Même ma belle mère a plus de barbe que toi !

Möraste (gromellant) - Grmbl ... Ca va , pas la peine d'en rajouter ! *Il l'aide à se relever* C'est une longue histoire.

Nain roux - Allez , viens mon frêre ! On va t'offrir d'la bière avec les autres !

Il commença à marcher avec Möraste , puis se retourna.

Nain roux - Et ... Qu'est-ce qu'ils fabriquent ici eux ?

Möraste s'empressa de lui répondre.

Möraste - Ah , eux ! Figure-toi qu'ils m'ont sauvé la vie. Enfin , ce serait long à t'expliquer comme je t'ai déjà dit. Mais pas d'souçis pour qu'y restent dans l'coin. J'leur dois bien ça.

Nain roux - GNIAH ! Parfait ! S'ils t'ont réellement sauvé , alors ils s'ront de la fête ! Y'a d'la bière et du blob grillé , un vrai gourmet !

Coryphée - Ô aimable nain , les ôdeurs de votre cuisine me caressent déjà les papilles !

>Elfe épileptique - Nooooon ... Me dites pas qu'il y en a d'autres comme lui ?

Alexandre (haussant les épaules) - Oubliez donc vos querelles ! Vous auriez préféré servir de repas aux rongeurs ? Si y'a de la bière , alors en temps que Dernier*Chevalier que je suis , je me dois d'accepter cette invitation !

Le petit groupe comptant un membre de plus s'éloigna donc de l'entrée de la galerie , mêlant rires et hurlements de joie. Après quelques minutes de marche , ils aboutirent enfin dans une gallerie plus grande que les autres. Voir , immense ... Des tables et des chaises ornaient la plupart de sa surface , accompagnés de vingtaines de tonneaux de bierres. Des nains dansaient à s'en briser les jambes sur les grandes tables , tandis que d'autres tappaient de leurs choppes dessus en coeur. Sur une petite scène , des nains chantaient également et jouaient du banjo.

Nous sôoomeuh , les nains sous la montagne !

- BAM BAM -

On creuse le jour ! On boiiiit la nuit !

- BAM BAM -

Et on aime pas ceux d'la surfaaaaace !


Möraste - Par le bouc d'Argor l'ivre impétueusement imberbe ! Ca fait bien des années que j'ai pas vu une ambiance pareille !

Nain roux - Hé. Quelle idée aussi de s'enrôler dans l'armée des humains ... T'bien le seul à aimer faire ce genre de fantaisies.

Möraste - J'ai toujours eu un faible pour les donzelles humaines. Les poils c'est pas trop mon truc ...

Alexandre - Je dois avouer que les musiciens , et la musique elle même est vraiment super ! Yiaaaah c'est la fête !

Alexandre s'éloigna en tappant dans ses mains , rejoignant les nains bourrés dansant sur la table bruyament. Ses grands gestes maladroits provoquèrent bien des rires chez les petits êtres , qui l'adoptèrent presque immediatement.

Elfe épileptique - Y'en a qui s'ennuient pas ici.

Coryphée - Moui ...
Mais les textes de ces chansons ,
sont bel et bien inventées par les nains.
A vrai dire il faut être vraiment gnongon ,
Pour écrire de telles paroles nourissant leurs larcins.

Elfe épileptique - Je crois que je préfère encore rester avec ces lourdeaux que d'écouter ce fou ...

Elle s'éloigna à son tour , boudant dans son coin. Coryphée quant à lui , se mit à l'abris des autres nains pour essayer de se concentrer sur ses précieux poèmes. Möraste à son tour , rejoignit Alexandre Tribal sur la table pour danser à ses côtés , choppe à la main. Au bout de quelques minutes , la table s'éffondra sous leur poids , provoquant de grands éclats de rire.

Alexandre - Ah , grands Dieux ! Que j'aime cet endroit ! Alleeeez , viens boire un p'tit coup à la maison !

La soirée s'écoula très rapidement. Plus aucun bruit ne règnait dans la galerie désormais. Enfin , plus aucun bruit conscient , car les ronflements étaient de la partie. Tous les nains étaient effondrés au sol , sur les chaises , les tables , d'autres à plat ventre sur les tonneaux ... Même l'imperturbable poète semblait somnoler dans sa solitude grandissante. La situation n'évolua pas durant de longues heures , jusqu'à ce que ...

DEBOUUUUT ! ON PILLE NOTRE RESERVE DE DIAMANTS !!!

Presque instantanément , comme si l'évocation de la perte de leur or avait tiré les nains de leur profond sommeil , ils se levèrent , brandissant haches et pioches , poussant de grands cris. Alexandre se reveilla en plein dans un tonneau de bière éclaté. Il observa les nains surexcités se diriger vers la réserve.

Alexandre - Ouh ... J'ai la gue-burbl , de bois ...

Möraste (comme s'il n'avait jamais été bourré) - Des pillards ?! Ici ?! Par Gzor le terrible , il s'agit sans doute de ces maudites taupes ! V'nez le tas de feraille , on va leur régler leur compte !

Alexandre (tiré par le nain) - Certes , certes ! Hé , ne courrez pas si vite. Je supporte mal la boisson alcoolisée ...

Ils fonçèrent en direction des autres nains pour les rattraper. Après quelques minutes de course folle , ils arrivèrent dans la réserve de diamants. Des centaines de sacs remplissaient l'endroit , contenant tous un nombre incalculable de précieux diamants. Mais personne ne se trouvait pourtant ici.

Nain chevelu - Héla ! Où s'terrent t'ils ces fichus voleurs d'or ?!

Möraste - Là bas !

Il pointa son gros doigt vers le fond de la galerie , où un sac bougeait étrangement seul. Dans un énorme cris de guerre unissant tous les nains , leurs pas se faisant trembler le sol , se ruèrent sur le sac. Deux nains le soulevèrent , laissant découvrir une dizaine de créatures aussi petites qu'eux.

Alexandre - Mais , ce sont des Tiny !

Fabrice l'tiny - Argh ! Roger , on est repérés ! *Il se mit à hurler* On place au plan B les gars !

Des sortes de grignotements se firent entendre dans tous les recoins de la galerie. Les nains tournaient leur tête de toute part pour essayer de localiser l'arrivée d'une quelconque menace. Alors , dans de petits - plop - , les Tiny s'extirpèrent de la terre sous les pieds des nains , et se ruèrent par dizaine sur l'un des nains.

Roger - Wazaaaaa ! A nous les diamants sacs à vins !

Plusieurs centaines de tiny se ruèrent alors sur les nains , qui commençèrent à reculer vers la sortie. Les petits Tiny restaient hors de portée de leurs coups de hache , et ruèrent de coups de pieds les malheureux nains qui demeuraient sur le sol.

Möraste - Retraiiiite ! Ils sont beaucoup plus nombreux que nous ! On s'tire !

Ils s'enfuirent rapidement à l'autre bout de la galerie , laissant le combat de côté. Seul Alexandre était resté , contemplant les rageux qui tabassaient les nains se débatant à terre avec courage. Il se mit à serre les poings ...

Alexandre - BANDE DE LACHES ! Je vais vous montrer ce qu'un ancien soldat du Roi a dans le ventre ! *Il brandit fièrement sa lame* WAZAAAAAAAAA !!!

Courrant à toute allure vers les Tiny figés de stupeur devant le gros tas de feraille fonçant sur eux , quelques uns se firent dégommer par les bottes d'Alexandre , enragé à un tel point , qu'on aurait pu le croire possédé par un démon !

Tiny barbu - Par mes guêtres ! Ce fou furieux va nous écraser !

Alexandre courrait toujours aussi rapidement , mais il trébucha malencontreusement sur un petit monticule de terre provocant sa chutte. Il se mit alors à rouler comme un tonneau dans une pente , envoyant valser les Tiny's par dizaine sur les sacs , rebondissant sur les nains ... Il était en train de créer un carnage sans nom , causant la fuite des petites créatures. Halletant , les bras et les jambes écartés au sol , il demeurait inerte. Les quelques nains ayant reçu des coups très superficiels se relevèrent , se massant le dos.

Dijon l'impétueux - Par ma barbe , ça c'est ce qu'on appelle un combat !

Krizz le slave - Les humains sont décidément capables d'tout !

Ils s'approchèrent petit à petit de lui , puis le soulevèrent en poussant de grands cris , l'acclamant avec joie. Les nains qui avaient fuis revinrent vers la réserve , étonnés du résultat de la bataille.

Möraste - La vache , y'a eu un éboulement ici ou quoi ?

Elfe épileptique - Mais non c'est encore un coup du taré en armure ...

Chef du village - Quel courage ! Jamais je n'aurais pensé qu'un homme aurait sauvé not' réserve d'diamants !

Alexandre - Poil aux dents ...

Möraste - J'crois qu'il est encore un peu secoué.

Alexandre - Poil au nez ... Gnénéné

Möraste - Bon on a compris !

Alexandre - Poil au ... - SHBLAM -

Coryphée venait de l'assomer avec son bâton.

Coryphée - Il y a des enfants voyons.

Les nains reprirent leur route vers la place des banquets , acclamant toujours autant Alexandre. Certains discutaient de la provenance des Tiny dans leurs galleries. La journée ne faisait que commencer , et la fête allait pouvoir reprendre son cours !

A SUIVRE ...

_______________

Tagazok* : Salutation en langage nain.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:16

Germin le farçeur.

[Résumé des derniers événements : Alexandre Tribal , l'elfe épileptique , Coryphée le poète et Möraste le nain imberbe ont été amenés à tomber dans une mine naine , après avoir fuit les taupes mutantes. Après avoir fait la fête avec une horde de bourrés d'un mètre moins vingt , Alexandre fut confronté à des pilleurs Tiny's , qui volaient les diamants de Nainphographie. ]

La nuit avait été courte pour l'ancien soldat du roi. S'étant évanoui suite à son combat épique contre les Tiny's , le soleil s'était déjà levé à son réveil. Enfin ... Il le supposait , car on voyait rarement les rayons radieux du soleil dans une mine. Le groupe de nouveau réunit , se consulta une dernière fois. L'elfe épileptique au bord de la crise de nerfs , le Coryphée rageant car plus inspiré pour ses poèmes , et Möraste triste de quitter ses frères.

Alexandre (s'adressant à un nain) - La route est encore longue pour sortir d'ici ? C'est que je vais finir par devenir chlostrophobe ...

Nain à l'accent étrange - Alors c'est simpleuh. Vous prenez la premièreuh galerie à droite , puis vous tournez trois fois à gaucheuh. Après dix minutes de marche , vous tournez à droite , puis vous continuez tout droit , et vous devrez tourner à nouveau à gauche , pour revenir sur vos pas. Ensuite vous prenez ...

Möraste - C'est bon , c'est bon ! Je connais le chemin , on va pas y passer la journée.

Coryphée - Pour ma part j'ai tout retenu.

Alexandre - Ca y est , vous avez laissé tomber la poésie vous ?

Coryphée - Comment pourrais-je être inspiré dans un endroit rempli de barbares pareils ?! Et en plus ils chantent faux ! Je n'ai pas pu fermer l'oeil de la nuit !

Alexandre - Bon , bon. Moi c'que j'en dis ...

Elfe épileptique - Et si on y allait ? J'entends déjà les rires gras de ces énergumènes et la bière couler à flots !

Möraste ne se fit pas prier plus longtemps. Il ouvrit la marche , laissant les différents protagonistes se crier dessus , derrière les au revoir et les remerciements des nains en la faveur du tas de ferraille. Plusieurs heures s'écoulèrent , et déjà , les premières remarques se firent sentir ...

Alexandre - Laissez moi faire qu'il disait! Je connais cette mine comme ma poche qu'il disait ! Je sais pas vous mais j'ai rarement de poche aussi grande !

Möraste - Pourtant j'étais sûr qu'il fallait tourner à gauche ...

Coryphée - Mais non sombre idioooot ! Je vous l'ai dit cent fois , le nain nous a dit de tourner deux fois à gauche , puis à dr...

Elfe épileptique - Ah non vous allez pas recommencer vous !

Alexandre - J'ai une idée ! On a qu'à suivre les étoiles !

...

Möraste - Des étoiles dans une mine ?

Coryphée - Mon inspiration ! Elle est revenue !

Elfe épileptique - Non ! Faites le taire !

Alexandre - Je sais , je sais ! Il faut regarder la mousse sur les arbres !

Möraste - Vous en avez encore des bonnes comme ça ?

Elfe épileptique - Si il y avait un seul arbre dans cette mine , je le saurais !

Möraste - C'est étonnant ça , elle sait des choses elle maintenant ?

Ainsi ces petites remarques sans intêret se perpétuèrent durant la moitié du trajet. N'ayant aucune autre alternative , le groupe décida de s'aventurer au hasard des tunnels , jusqu'à tomber sur la sortie. Une solution peu réfléchie , mais c'était sans doute mieux de mourir de vieillesse dans ces foutues galeries ou de se faire enlever par les taupes mutantes de TaupeLà !

Alexandre - Papillon de lumièèèère !

Coryphée - Raah ... Faites taire ce barge !

Elfe épileptique - Hé ... Je crois qu'il y a quelqu'un là bas.

Le groupe cessa d'hurler puis tourna son attention au fond de la galerie. Ils s'approchèrent de l'endroit , prenant connaissance petit à petit des trais de la personne en question. Il s'agissait là d'un vieille homme à la longue barbe , au grand châpeau bleu , et d'une robe de la même couleur. Il vociférait devant une table et deux chaises , tenant un sac dans sa main.

Vieil homme - Okuti Oputi ! Shalazam Wok acadra acadra bak !

Alexandre - Qu'est-ce qu'il nous chante là ?

Möraste - Salut le vieux ! On peut savoir pourquoi vous parlez à ces meubles ?

Le vieil homme tomba en sanglots devant eux.

Vieil homme - Bouhouhouhou ! Mais rapetissez et rentrez dans mon sac , je vous l'ordonne !

Elfe épileptique - Je crois qu'il a une case en moins.

Coryphée - Et puis ces vieux habits poussérieux ... Quelle faute de goût.

Möraste - Moi j'admire la taille de sa barbe !

Alexandre regardait ce qui semblait être un vieux hibou se tenant sur l'épaule du vieil homme en pyjama.

Alexandre - Huhu , visez un peu la tête de l'oiseau. Houhou houhou !

Archimède le hibou - T'as vu ta tronche fesse de hamster ?

Alexandre - Un hibou qui parle ?!

Archimède - Tu veux ma photo peut-être ? Tu sais où tu peux te le mettre tes où , où ?! Détécé céaimebé!

Alexandre fronça les sourcils , ne comprenant pas les dernières paroles du volatile.

Vieil homme ( se retournant ) - Vous ! Par pitié , aidez moi ! Je ne trouve plus les paroles !

Alexandre - Les paroles ? Quelles paroles ?

Vieil homme - L'incantation voyons !

Möraste - Mais de quoi il parle ?

Coryphée - Je crois que c'est dans cette pièce de théatre ...

Alexandre - Oui oui , ça me revient ! Germain le farçeur c'est ça ?

Vieil homme - Merlin l'enchanteur ! C'est mon nom !

Merlin agita une sorte de baton devant le heaume d'Alexandre , d'un air menaçant. La folie se lisait facilement dans le regard de ce vieil homme déchaîné.

Merlin - Argh ... Et puis laissez tomber. *Il s'assit doucement sur le tabouret* Comme je viens de le dire , mon nom est Merlin l'enchanteur. J'étais un grand magicien dans ma jeunesse ! Mais j'ai été renvoyé de l'école de magie de Trigorn ... Un jeune délinquant a pris ma place ! C'est une honte ! Le système jette les vieilles personnes par dessus bord , c'est ça ?! Je n'ai même pas eu droit à ma retraite anticipée ! Viré , j'ai été viré ! Et pensez vous que magicien paye bien ? Haha , mais vous rêvez mais jeunes amis ! Tout jeune déjà , mes parents m'ont claqué la porte au nez ... Je n'avais pas d'emploi fixe , pas de contrat à durée indéterminée ... Rien ! J'ai du me débrouiller de mes propres ressources , en commençant par faire des tours de magie à la foire et au marché aux puces ! J'en ai bavé , vous pouvez me croire ! Et que font les jeunes d'aujourd'hui , je vous le demande ! On leur tend des perches énormes , et ils ne les saisissent pas ! Ah ça non , ils préfèrent sécher les cours pour aller dans la taverne , c'est bien connu ! Et notre retraite , qui va nous la payer ?! Aujourd'hui vous pouvez claquer des doigts et finir bourreau ou boulanger comme vous le souhaitez ! Alors je vous le demande , où va le monde ?!!

...

Un grand silence se mit à régner. Le vieux mage tendait ses mains en l'air , gesticulant pour appuyer chacune de ses phrases. Remarquant la totale incompréhension de ses interlocuteurs , il baissa ses bras , soupirant.

Möraste - Par ma barbe ... Vous ne vous arrêtiez plus de parler !

Merlin - Oh excusez moi ... Je me sentais seul. Ma femme m'a quitté il y a des années , Alphonsine qu'elle s'appelait. Maintenant elle a trouvé un job sympa d'infirmière , à l'Armée Royale je crois. Mais ils vont en baver avec elle ! Si vous la connaissez comme je l'ai connue moi ! Une véritable folle ! Elle me faisait faire toutes les corvées ménagères avec ma magie , et quand je trébuchais sur ma barbe , elle pensait que j'étais malade ! Avez vous déjà subi une de ces piqûres ? Cette femme est le diable ! Démonio lui même s'inclinerait devant cette entité démoniaque ! Ce MONSTRE !

Alexandre - Tiens , ça me dit quelque chose ça Alphonsine.

Möraste - La solitude , quel fléau ...

Coryphée semblait être le seul captivé par cette conversation , ressemblant plus à un monologue. Les notions du système que Merlin avait évoqués , puis le rôle des femmes dans un ménage mixte ...

Coryphée - Dans ce cas pourquoi l'avoir épousée ?

Merlin - Bah ... Vous savez ce que c'est. La vie nous réserve des surprises ... ET DES MAUVAISES FARCES OUI ! Je l'ai épousée parce que je n'avais pas le choix , voilà pourquoi ! Cette vieille sorcière tentait de se débarasser de moi avec sa soupe aux blobs confits ! Ah mais croyez moi , je ne l'entendais pas de cette oreille ! Chaque jour je devais jeter les fleurs qui avaient gouté de cette saleté crasseuse et puante à ma place ! Mortes sur le coup vous dis-je ! Les feuilles tombaient toutes en même temps ! Et cela a engendré une nouvelle passion pour le jardinage chez elle ! Jardinage que JE faisais à sa place ! J'aurais du divorcer pendant qu'il en était encore temps !

Elfe épileptique - Il a une lueur d'alcoolique dans le regard ... Un regard d'alcoolique c'est effrayant.

Alexandre - Hem , navré de vous avoir dérangé noble magicien. Je crois que nous devrions partir.

Merlin - ... la vaisselle , sortir le chien , elle me faisait tout faire , tout ! Je n'avais pas même le temps de cirer ma baguette magique , et avec le temps mes shows devenaient de moins en moins appréciés ! J'étais tellement énervé un soir que j'ai crevé un oeil à un milicien avec mon baton ! Tout un régiment qu'ils ont appelé pour me maîtriser ! Ah mais croyez moi , je n'avais pas la force dans le derrière , ça non ! J'ai envoyé des plaintes et des plaintes au Kief Du Grand Barron ! Mes parents refusaient de m'écouter , et cette femme , cette ... cette chose ! Elle refusait le divorce ! Et puis comme si j'avais assez d'argent tiens ! Ca me rappelle la fois où ...

Merlin s'arrêta soudainement de parler. Il tourna la tête de parts et d'autres de la mine , cherchant désespérément le groupe de rescapés. Il commença à se balancer sur sa chaise , l'air malheureux.

Merlin - Ils sont partis eux aussi ... Personne m'aime. Mais il me faut cette fichue formule magique ! Je ne peux pas partir sans ces meubles que j'ai payé avec crédit chez L'Ecureuil*De*Bronze ! Toutes mes économies y sont passées ... Tout ! tout ! tout ...

Non loin de là , Alexandre suivi du reste du groupe s'enfuyait à toutes jambes. Ils ne pouvaient plus supporter les discussions interminables du vieux mage solitaire ... Quitte à le laisser mourir , ils préféraient d'autant plus sortir seuls de cette mine interminable. Sprintant à en perdre halaine , ils aperçurent enfin la lumière ! Alexandre pleurait de joie sous son heaume ... Il se jeta en dehors de la galerie , et roula avec joie sur ce qui semblait être des pavés.

Alexandre - Trigorn , me voilààà !

Möraste ( essouflé ) - E... Enfin ! J'ai cru qu'il allait me rendre fou !

Elfe épileptique ( se ruant au sol ) - Ha ... Ha ... Plus fou que maintenant , ça serait l'apocalypse ...

Möraste - Je ... n'ai même plus la force de l'insulter.

Coryphée - Mais ... Sommes nous vraiment à Trigorn ?

Alexandre leva enfin la tête afin d'observer les environs. La surface dure sur laquelle il se trouvait n'était pas des pavés , mais un tas d'armures empilées. Ils se trouvaient en réalité dans une grande maison , l'avant poste de l'Armée Royale !

Alexandre - Mais ... Je connais cet endroit !

Un homme en armure déboula dans ce qui semblait être l'armurerie. Il se mit à hurler de rage , et saisit une épée.

Armurier - Mécréants ! Vous salissez mes belles armures !

Alexandre ( descendant de la pile de ferraile ) - Oups ... Désolé.

Armurier ( rengeant la lame ) - Cela vous fera 3155 pièces d'or précisément , messire.

Alexandre - Hein ? Tout ça ! Mais qui vous dit que j'ai envie d'acheter ce morceau de feraille ?!

Armurier - Casser c'est payer ! Et puis sans vouloir vous vexer noble guerrier , votre armure est complètement rouillée et grince atrocement ! Est-ce une tenue pour un homme en armure ça ? Non , je vous le garantie ! Allons , prenez donc cette armure et se heaume derrière vous. Saviez vous qu'il s'agit des anciens équipements du dirigeant de la commanderie , Tyroine ?

Alexandre ( regardant les équipements ) - Les équipements de Tyroine ? Ce doit sûrement être une grande guerrière !

Möraste - Enfin de retour chez soi ! Cet endroit m'a manqué ! Hm ... Si je calcule bien , la taverne la plus proche est ...

Le nain imberbe se mit à courir vers la porte du fond. Il devait sans doute se diriger vers la taverne de l'Armée Royale. Après tout , il n'avait pas avalé un seul litre de bière depuis des heures , forcé à écouter les paroles d'un vieux fou , et de se disputer avec l'elfe épileptique à en perdre la voix !

Coryphée - Parfait , parfait ... Je vais donc pouvoir regagner les ruelles de ma chère Trigorn !

Ô Trigorn , sous ton ciel étoilé la nuit ,
Tu accueilles des êtres mal aimés et ennemis ,
Le Royaume les rejette et ne veut pas d'eux ,
Alors que sans eux ... Ca ne serait pas mieux !


Alexandre - Dites donc , il va vous falloir du temps pour reprendre la main , c'était pas terrible.

Coryphée - Je vous crois ! Si vous avez compris tout ce que je viens de dire , c'est que j'ai été comme contaminé par cette peuplade barbare vivant sous la terre ... Fier Armurier ! Je me vois dans l'obligation de vous laisser , et de regagner mes terres !

Il s'inclina bien bas , puis repartit calmement. L'elfe et Alexandre se trouvaient désormais seuls.

Alexandre - Quant à moi , je devrais retourner à la maison de guilde des derniers chevaliers ... Ca fait longtemps que j'y ai pas mis les pieds !

Elfe épileptique - Je vais essayer de regagner Cirel en suivant un groupe de voyageurs ... Ca m'étonnerait que je tombe sur pire que vous ! Je ne vous salue pas !

Armurier fixa longuement Alexandre Tribal.

Armurier - Alors , vous vous laissez tenter ?

Alexandre - Oh vous , foutez moi la paix !

________

Fin de la série*

* (ENFIN !)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:16

La tarte aux pommes.

La ville de Trigorn était calme et gorgée de soleil. Les citoyens pullulaient dans la ville , la place du marché était bondée , et les gens profitaient de la journée pour revendre leurs fonds de placard. La journée s'annonçait plutôt bonne , comme d'habitude ! Comme d'habitude ... ? Non ! Il y avait toujours quelqu'un pour perturber la paisibilité des civils. Vous ne voyez pas ? Tendez donc l'oreille.

POUSSEZ VOUUUUUUUUUUUUUS !!!

Une armure mouvante déboula à travers le marché , renversant plusieurs stands de vieilles personnes stériles au passage. Il s'agissait là d'Alexandre Tribal ! Il arracha les tissus et le linge se dressant devant lui , dégomma les caniches qui tentaient de l'intimider , et poussa les hommes en capes voulant le détrousser sur les murs comme un barbare. Mais qu'est-ce qui pouvait bien l'effrayer à ce point ?

Halte ! J'ai dit HAAAALTE ! LACHE CETTE TARTE AUX POMMES VOLEUR !

Derrière l'ancien soldat , à une dizaine de mètres de lui , une armée de miliciens débarqua à son tour , épées dégainées , la bave aux lèvres , grognant comme des chiens enragés ... La fureur se lisait sur leurs doux visages. Apparement , l'objet de cette véritable course poursuite était ...

Garde numéro 1 - Cette tarte aux pommes représente un mois de cotisation des salaires de la caserne ! - puf puf - Reviens ici sale voleur , ou c'est toi qui va finir entarté !

Alexandre sprintait à en perdre haleine , une tarte aux pommes soigneusement enveloppée dans un drap à carreaux sous le bras. Sans doute était-il affamé , au point de subtiliser le déjeuner d'une dizaine de soldats en pleine discussion houleuse concernant la fermeture des portes de la ville. L'homme âgé de la quarantaine tourna à un coin de rue , affreusement peuplé. Il se mêla à la foule , souhaitant rester discret.

Alexandre ( murmurant ) - Vous pouvez toujours rêver , tas de ferraille boueux ... Je n'ai pas le sou pour manger depuis des jours , si ça continue je risque de mourir et revoir ce tordu de Donblas et ses pigeons désopilants ...

Malheureusement pour lui , son armure dépassait largement de la foule , avec son plumeau bleu totalement usé. Les soldats eurent vite fait de le retrouver , et poussèrent les gens pour se ruer sur lui.

Garde numéro 2 - Aux armes mes frères ! Pour la tarte aux pommes !

Garde numéro 5 - La pâtisserie ou la vie !

Alexandre - Mais lâchez moi les basques espèce de blobs des montagnes enragés ! Vous me rendez tarte !

Garde numéro 3 ( discutant avec le numéro 1 ) - Ca va pas être du gâteau de l'chopper chef ...

Garde numéro 1 - Raaah , mais tais toi Zemholoon ...

Une ligne droite s'offrit alors au groupe de joyeux compères. Ils arrivaient devant le port. Alexandre courait toujours aussi vite sur le pont , mais fut vite bloqué ... Les planches s'arrêtaient devant la mer , il était cerné ! Les gardes approchèrent de lui , prêts à l'entourer , les yeux cloués sur l'innocente tarte aux pommes qui ne demandait qu'à être mangée.

Garde numéro 7 ( haletant ) - Puf , puf ... Argh , il a la pêche cet espèce d'illuminé ... !

Garde numéro 3 - On va l'cuisiner chef !

Alexandre - Mêlez vous d'vos oignons , je n'ai aucune tarte sur moi !

Garde numéro 1 - Mais il va arrêter de raconter des salades cet usurpateur ?!

Alexandre - J'ai comme une impression de déjà vu ...

Le chef des miliciens s'approcha lentement d'Alexandre Tribal , qui reculait quant à lui. Malheureusement , le pont s'arrêtait juste derrière son pied. Il ne pouvait plus gagner de temps. Le soldat pointa sa lame vers lui , l'air prudent ...

Garde numéro 1 - Pose cette tarte ... Doucement ! Pose là par terre et écarte toi ...

Alexandre - Plutôt mourir noyé le nez bouché !

Alexandre Tribal déballa rapidement la tarte , et ouvrit l'espèce de grille de son heaume. Il fit passer la tarte dedans , et l'avala en deux temps trois mouvements devant l'air ahuri des soldats.

Alexandre - Mruah ... Succulent ! Plus de tarte , plus d'ennuis ! Heu ... Vous n'êtes pas d'accord ?

...

Garde numéro 4
( levant son épée ) - MASSACRONS LE !!!

Les miliciens furieux foncèrent sur Alexandre , désemparé. Il ne savait plus que faire pour s'enfuir ... C'en était finit de lui ! Les dix gardes s'heurtèrent un à un à Alexandre Tribal , faisant son possible pour ne pas tomber dans l'eau.

Alexandre - AAAAAAAH ! Arrêtez , arrêtez ! Je me rends , je sais pas nager !

Garde numéro 1 - Il est trop tard pour ta rédemption , entité démoniaque ! Tu vas payer pour cette tarte à soixante-neuf pièces d'or cinquante !

Alexandre - Mais puisque je vous dis que je suis fauchééééééé !

Et l'inévitable se produisit. L'ancien soldat tomba lourdement dans l'eau , manquant d'emporter le reste des miliciens avec lui. Il sombrait petit à petit dans les profondeurs de la mer , perdant de plus en plus son souffle ... Tout espoir était vain , son armure était trop lourde , et il lui était impossible de l'enlever ... Serait-ce la fin des aventures d'Alexandre Tribal ?! ( nous savons très bien que s'il meurt , il irait de nouveau rendre visite à son copain Donblas).

Alexandre ( se noyant ) - Glub glub ... ' A... Au moins j'aurais mangé une tarte aux pommes avant de mourir ... Ce fut mon ... mon dernier souhait ... '

Une ombre se dessina en face du soldat en train de périr. Un gigantesque requin se dirigeait vers lui à toute vitesse.

Alexandre - GLUB GLUB GLUB !!! *Traduction* " Je veux mourir noyé ! Je veux mourir noyé !!! "

Le requin ouvrit grand sa gueule et abatit ses puissantes machoires sur l'ex-soldat en armure ! Mais ... En armure , justement. Ses dents manquèrent de se briser sur l'armure rouillée , mais néanmoins , à la solidité à toute épreuve ! Il ne parvint pas à s'en extirper , et pris de panique , il remonta à la surface et sauta en l'air ( comme fliper le dauphin ) , laissant respirer Alexandre. Ce dernier se débatait durant cette courte durée de respiration , et finit par retomber sur le pont. Les soldats avaient regardé toute la scène , et l'attendaient. Le rescapé était à moitié noyé , et inconscient.

Garde numéro 1 - Et zut ... S'il était mort au fond , on aurait pas eu de problème. On va en baver si les supérieurs l'apprennent ...

Garde numéro 3 ( levant le doigt ) - Ca s'appelle une bavure chef !

Garde numéro 1 - Zehmoloon c'est pas l'moment !

Garde numéro 7 - Bon c'est pas tout ça , mais si on allait boire un pot ?

Garde numéro 1 - Et avec quel argent triple buse ?!

Garde numéro 6 - Bah chef , z'avez bien ce que ça donnait de payer. On a qu'à partir dès que le tavernier aura tourné la tête !

Garde numéro 1 - Vous êtes désespérant ... Et puis pourquoi pas , c'est nous les chefs ici ! Et c'est pas *prend un ton jaloux* L'Armée Royale qui va nous faire de reproches hein ! La moitié de leurs soldats sont plus bourrés que nous !

Garde numéro 2 ( chuchottant au 7 ) - J'arrive même pas à imaginer plus ivrogne que nous ... héhé.

Garde numéro 1 - J'ai une idée ! On va refiler ce tas de ferraille à l'infirmerie de l'Armée ! J'ai entendu dire que l'ancienne infirmière en chef , Alphonsine , était monstrueuse ... Héhé , son châtiment sera sans doute pire que la mort.

Sur ces belles paroles , les miliciens soulevèrent Alexandre et se dirigèrent en direction du palais , passant devant les gardes en montrant leurs insignes. Après quelques heures de marche , c'est éreintés que les miliciens entrèrent dans l'infirmerie du château , et jetèrent Alexandre dans la salle avant de s'enfuir.

??? - Qu'est-ce que ... ? C'EST PAS UN DEPOTOIR ICI !VOUS CROYEZ QUE J'AI QUE CA A FAIRE DE SOIGNER UN DE CES SOLDATS BOURRES ?!

Cette grosse voix rauque , appartenait à la douce et délicate Alphonsine ! Cette dernière attrapa le plumeau d'Alexandre , et commença à le trainer en dehors de l'infirmerie.

Alphonsine - T'vas voir c'que j'en fais moi d'ces paresseux ... Allez , t'iras décuver dehors !

Puis elle claqua la porte derrière l'homme mûr , toujours inconscient et trempé jusqu'aux os. Quelques heures passèrent , et il se réveilla dans un lit. C'était étrange , suite à l'attitude qu'avait eu Alphonsine à son égard. Il observa la pièce avec attention.

Alexandre - Moi qui pensais me réveiller au milieu des algues et des poissons rouges ... On dirait que j'ai eu de la chance.

La porte de l'infirmerie se ferma violemment , une personne se plaquant contre cette dernière.

Alphonsine - De la chance ... Je n'crois pas mon mignon ... Gnéhéhé.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mar 16 Mar 2010, 21:16

Alexandre - Heu ... Salutations noble damoiselle ... Pouvez vous me dire où est-ce que je me tr...

Alphonsine - TU TE TROUVES DANS L'INFIRMERIE DU PALAIS MANCHE A BALAIS ! *D'une voix plus douce* Tu as failli te noyer à ce que j'ai cru comprendre , c'est Toinette mon assistante qui t'as fait entrer.

Alexandre - Vraiment ? Et bien , je vous remercie de votre hospitalité , mais je me sens déjà d'aplomb !

Alphonsine ricana d'un air diabolique.

Alphonsine - Je ne crois pas non ... *Sors ses seringues* C'EST L'HEURE DE LA PIQÛRE !!!

Alexandre fit des yeux ronds. Il se souvenait maintenant de cette barbare sans coeur , effrayante et violente ... Alphonsine ! Il avait eu à faire à elle durant ses services à l'Armée Royale , et à ses fameuses piqûres. Les bruits couraient qu'elle était pire que Démonio , et il le savait !

Alexandre - Heu ... On peut discuter ?

Alphonsine ( se ruant sur Alexandre ) - PIQÛÛÛÛRE !!!

Alexandre ( plaquant ses mains devant lui ) - NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!

- PIC -

Alphonsine - Ben tu vois , c'était pas si terrible. Ah ces soldats , tous des chochottes ! Ca ne sait pas nager et ça veut défendre le peuple hein ! J't'en foutrai moi des soldats ! Tous des ivrognes bons à rien ... Ils me rappellent cet abruti de Merlin !

Alexandre - ...

Alphonsine - J'ai une sainte horreur qu'on m'ignore ... Tu veux une autre piqûre c'est ça ?! Oh ... Zut , on dirait que la dose était trop forte.

Alexandre demeurait inconscient sur son lit d'infirmerie. En réalité , il avait toujours été allergique aux remèdes d'Alphonsine ... C'est pour cela qu'il allait rarement se faire soigner. Mais cette dose lui avait été fatale ! Et c'est les yeux grands ouverts derrière son heaume qu'il venait de perdre la vie ! Plus tard , le corps d'Alexandre fut brûlé dans les sous-sol du château , afin d'effacer les preuves de l'accident. Plusieurs heures s'écoulèrent , et Alexandre retrouva ses esprits. Mais il refusait d'ouvrir les yeux ...

Alexandre - Pitié ... Pitié , faites que je ne me trouve pas au paradis ... Je ne veux pas revoir ce farfelu de Donblas ...

Il ouvrit les yeux brutalement et se leva rapidement , brandissant les bras en l'air.

Alexandre - Par pitié Donblas , laisse moi en bas ça ne me dérange pas plus que ç...a ...

L'armure leva très lentement les yeux vers le ciel. Un gigantesque colosse se dressait devant lui , devant un bureau semblable à celui de Donblas. L'ambiance était plutôt malsaine ... De la lave de partout , des gens torturés avec des plumes , l'air était empli de souffre ... Le colosse ressemblant très fortement à un démon fixait Alexandre depuis son arrivée. Une voix se fit entendre derrière lui.

Vanilius - Pour une fois je te plains. Bon ben , bonne chance ! *Disparais*

Alexandre ( se retournant ) - Vanilius ?! Mais heu ... Où suis-je ?

MUAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!

Le colosse derrière lui ( puisqu'il venait de se retourner , suivez un peu ! ) éclata d'un grand rire rauque et effrayant. Plus aucun doute permis , il se trouvait ... EN ENFER !

Démonio - Alors petit homme ?! Trouves-tu les enfers à ton goût ?

Alexandre - Hiiii ... C'est pas vraiiii ...

Démonio - Sais-tu pourquoi tu es là , pathétique humain ?!

Alexandre - Heuuu ... En fait je suis assez étonné , parce que d'habitude c'est au paradis que j'atter...

Démonio - SILENCE IMMONDICE PUTREFIANTE !!! T'AI-JE DONNE LA PAROLE ?!

Alexandre - Bah vous venez de me poser une question !

Démonio ( soupirant ) - Ah , c'est pas vrai. Il faut toujours que je perde mon sang froid dans les moments les plus intéressants ... Je n'arrive vraiment pas à être méchant , c'est ... c'est plus fort que moi .... - sigh -

Alexandre - Je dois avouer que je m'attendais à plus effrayant de la part du créateur des démons.

Démonio - On fait comme on peut. Vous savez , les temps sont durs. J'ai de plus en plus de boulot , les démons s'entretuent , et les humains en profitent pour les achever dans le dos. Tout ça à cause de ce tricheur de Donblas !

Alexandre ( se grattant sur le heaume ) - Pas que c'est pas mes oignons , mais je peux savoir pourquoi je suis ici ?

Démonio - Grmbl ... Tu ne le sais pas ?

Alexandre - Bah , si j'vous le demande !

Démonio - Tu ne le sais , VRAIMENT pas ?

Alexandre - Dites vous allez pas vous y mettre vous aussi ... Puisque je vous dis que non !

Démonio - M'vraimeeeeeent ??

Alexandre - RAAAAAAAH MAIS VOUS ALLEZ ARRÊTER DE VOUS PAYER MA TRONCHE OUI ?! TOUS LES DIEUX SE SONT DONNE LE MOT OU QUOI ?!

Démonio - Hola , hola , inutile de s'énerver ! Je vais te dire pourquoi tu es en enfer et pas au paradis ...

Alexandre - A la bonne heure.

La lave fut soulevée dans les airs verticalement , dans de grands bruits sourds ! Le ciel noirçi fut déchiré par les éclairs , et le colosse se leva furieusement dans un grand tremblement de terre , faisant tomber Alexandre Tribal sur le derrière.

Démonio - TU AS VOLE UNE TARTE AUX POMMES !!!

...

Alexandre
- Vous ... Vous payez encore ma tête , c'est ça ?

Démonio - Mais où aviez vous la tête bon sang ?! Une succulente tarte aux pommes dorée sortie du four , croustillante , préparée avec amour par le boulanger du 4ème arrondissement de la rue basthon , que ces braves miliciens se préparaient à déguster ... N'as-tu pas honte ? Ce n'est pas bien de voler les gouters de ses camarades !

Alexandre - Il vous manque vraiment une case à vous.

Démonio - Ah ! Quelle cruauté ! Me voilà rejeté par le dernier des imbéciles des humains ! J'aurais dû m'y attendre en passant le concours des grands méchants , personne ne m'aime !

Alexandre - Je pensais pas trouver plus saoulant que Donblas mais là ça dépasse l'entendement ! Renvoyez moi sur Vesperae bon sang , je vais pas passer ma vie à vous entendre geindre !

Démonio - Et en plus il préfère mon frère jumeau ... Aaah , quelle vie , quelle déchéance ! J'aurais dû être Dieu des morts , le contact aurait été plus intéressant.

Vanilius ( apparessant comme par hasard ) - Bof moi vous savez , je suis payé à l'heure.

Alexandre ( se retournant , encore ) - Vous êtes encore là vous ? Qu'est-ce que vous attendez pour me ramener sur Terre ?! Je veux quitter cet asile de fous au plus vite !

Vanilius - Hé oh , doucement. C'est pas moi qui décide déjà. Je t'emmène voir Donblas puis on verra.

Démonio - Il n'en est pas question ! Cet humain est venu ici après sa mort , et il y restera ! Il n'y en a toujours que pour Donblas , cet espèce de pourri gâté !

Vanilius - Et me voilà encore confronté aux caprices des grands patrons ...

Alexandre - C'est ça votre routine ? Je compatis.

Vanilius - Ne m'en parle pas ... Allez , ça ira pour cette fois. Et dépêche toi de mourir encore 28 fois. Plus vite ça sera fait , plus vite je serai en vacances.

Démonio - Et bien moi si c'est comme ça , je boude ! Et je laisse tomber les démons pour me lancer dans le jardinage !

Alexandre - Il faudrait vraiment songer à le rendre plus méchant , parce que là pour un Dieu du mal on a vu mieux.

Vanilius - Il faut pas lui en vouloir. Bon , qu'on en finisse !

Démonio ( saisissant une sorte de micro ) - TueurKlss est demandé à l'accueil.

Et Vanilius trancha à nouveau le corps d'Alexandre Tribal , laissant se dégager une lumière éclatante. Quelques secondes plus tard , il avait disparu. Sûrement était-il de retour sur Vesperae.

TueurKlss - Démonio , je vous ai déjà demandé de ne PAS me déranger pendant que je torture les gens !

Démonio - Excuse moi mon TueurKlssounet ...

__________

A bientôt pour une nouvelle mort x)


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rygel
Forestier sarosan
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 08/03/2010
Age : 28
Localisation : Partout et nul part à la fois

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Mer 17 Mar 2010, 02:49

J'adore =') ça me rappel les textes de Gorn Valim xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NathàNiel
Paysan sarosan
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Jeu 18 Mar 2010, 15:55

exellent oep :p
par contre vers le début un texte est répété deux fois dans le même post, et un autre (Gargantuesque) n'a pas l'air à la bonne place.
Mais ce fut une exellente lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyroine
Conseiller du Roi
avatar

Messages : 115
Date d'inscription : 03/01/2010

MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   Jeu 18 Mar 2010, 19:19

Corrigé pour le double texte, pour Gargantuesque il est à la bonne place, c'est juste que je l'ai rédigé entre deux épisodes .. D'ailleurs ces deux-là sont intimement liés mais ne sont pas pour autant de réelles suites au sens ou y'aurait plusieurs parties.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG joueur - Alexandre*Tribal] Mésaventures d'un forcené
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meilleur moment pour vendre un (jeune) joueur
» Un tres vieux Joueur d'hattrick
» Recherche joueur ou club en Alsace
» guiguipelloq (Guillaume) Joueur Yu-Gi-Oh!
» Bonne fête Alexandre Trudel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Citadelle des Rêves :: Bibliothèque-
Sauter vers: